Nouvel outil d’investissement pour le développement des start-up d’Occitanie

Afin de soutenir financièrement les start-up de la région Occitanie dans leur phase précoce de développement, la société d’investissement régionale OCSEED vient d’être créée, grâce aux capitaux apportés par la Région Occitanie, la Banque Populaire Occitane, la Banque Populaire du Sud, la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon et la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées. Dotée d’un capital de 5 millions d’euros, et gérée par l’incubateur régional Nubbo, OCSEED investira dans une vingtaine de projets dans les 5 ans à venir, sur le territoire d’Occitanie.

soutien entreprises
CC Pxhere

La nouvelle société OCSEED, à vocation régionale est financée pour moitié par la Région Occitanie et pour moitié par quatre banques régionales : Banque Populaire Occitane, Banque Populaire du Sud, Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon et Caisse d’Epargne de MidiPyrénées. L’équipe de l’incubateur régional Nubbo, à l’origine du projet, en assure la gestion.
L’objectif d’OCSEED est de pallier l’insuffisance de capital de proximité pour les jeunes sociétés innovantes en phase de démarrage, en leur apportant les moyens de financer leurs premières étapes de développement, jusqu’au stade correspondant aux critères recherchés par les fonds d’investissement d’amorçage ou de série A.
Concrètement, cette enveloppe d’un montant de 100 000 à 300 000 euros par opération sous forme d’obligations convertibles, leur permettra de pousser leurs preuves de concept au moins jusqu’aux premiers clients, de réaliser les recrutements nécessaires et de financer leurs investissements.
Les modalités précises de sélection et d’intervention, ainsi qu’un simulateur, sont disponibles sur le site d’OCSEED.

OCSEED, nouvel acteur de la chaîne de financement des start-up en Occitanie

OCSEED a pour objectif d’investir dans 20 jeunes entreprises innovantes BtoB au cours des 5 prochaines années. Les entreprises cibles, qui pourront être issues de tous secteurs technologiques ou numériques, devront avoir moins de 3 ans, ne pas avoir réalisé de levée de fonds significative, être domiciliée et exercer leur activité principale en région Occitanie.
Ce financement apporté à l’entreprise au moment le plus critique de son existence, a pour objectif de faire effet de levier sur les financements bancaires et les aides publiques notamment. « OCSEED assure ainsi une continuité entre les phases de création et de croissance des entreprises et réduit le risque pour les investisseurs du tour suivant.
Nous sommes heureux de la concrétisation de ce projet, qui vise à combler l’un des derniers chaînons manquants dans les étapes du financement en fonds propres des jeunes sociétés innovantes. Nous avons maintenant les moyens de les soutenir dans la phase extrêmement critique de transition entre l’émergence du projet et la première structuration d’une véritable entreprise » expliquent Anne-Laure Charbonnier et Thierry Merquiol, respectivement présidente et directeur général d’OCSEED.
« Face aux besoins persistants de financement des très jeunes entreprises innovantes en Occitanie, il apparaissait nécessaire de proposer un outil dédié au capital-amorçage, s’articulant intelligemment avec les autres solutions de financement. La Région est fière de contribuer à la mise en place de cet outil très attendu par nos entreprises », se réjouit Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

Une société déjà opérationnelle

Son premier comité d’investissement s’est tenu le 29 avril et a permis de financer deux start-up d’Occitanie : Smartcatch, qui développe des systèmes nanotechnologiques permettant de capturer les cellules tumorales circulantes dans le flux sanguin, afin d’améliorer le diagnostic et le suivi des cancers. Et Hinfact, qui propose des solutions permettant de traiter les erreurs de monitoring des pilotes qui sont à l’origine de la très grande majorité des accidents et incidents aériens. Cette solution est destinée à la formation des pilotes en simulateur.

Source: communiqué commun de la Région Occitanie, la Banque populaire, la Caisse d’épargne et Nubbo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.