Jean-Luc Moudenc dit non à l’abaissement de la vitesse sur le périphérique

rocade

Jugeant que les expérimentations lancées par les métropoles de Lille, Rennes et Paris, “ne permettent pas, à ce stade, de conclure aux bénéfices escomptés en termes de réduction des pollutions sonore ou atmosphérique”, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole, n’est pas favorable, pour l’heure, à l’idée de réduire la vitesse de 90 à 70 voire 80km/h sur la rocade de Toulouse.

Priorité au transport en commun

« Alors qu’après une année de test, finalement pas concluant, Rennes a choisi de rétablir à 90km/h la limitation de la vitesse sur son boulevard périphérique, attendons de voir les résultats des initiatives en cours à Lille et à Lyon, avant de prendre une mesure qui contraindrait fortement et inutilement les Toulousains. Pour désengorger la rocade et diminuer la pollution due aux embouteillages, je doute beaucoup de l’efficacité d’une simple mesure de baisse de la vitesse. Aussi, l’effort prioritaire doit rester le développement de l’offre de transport en commun, seule alternative efficace à la voiture, et la mise en œuvre de nouvelles infrastructures routières », conclut Jean-Luc Moudenc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.