lundi 26 octobre 2020
Les brèves du JT Une initiative pour favoriser la vente de produits locaux à Toulouse

Une initiative pour favoriser la vente de produits locaux à Toulouse

Afin de proposer une solution de vente aux commerçants et producteurs des marchés toulousains non autorisés, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, et Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, ont décidé de mutualiser les actions et les outils des deux collectivités pour favoriser la consommation de produits locaux et permettre aux Toulousains de retrouver leurs vendeurs habituels.

© Franck Alix – image d’archives

Cette collaboration se traduit par l’ouverture aux commerçants et producteurs des marchés toulousains de la plateforme digitale de vente et livraison à domicile créée par la Région : solidarite-occitanie-alimentation.fr. Elle recense aujourd’hui près de 4.000 producteurs de toute l’Occitanie.

« Nos producteurs doivent pouvoir poursuivre leur activité, vendre leurs productions et ainsi maintenir des emplois sur nos territoires. A l’image de notre plateforme de vente et livraison à domicile “Solidarité Occitanie Alimentation”, nous leur proposons un panel de solutions pour faire face à la crise aujourd’hui et préparer la reprise demain. La collaboration avec la mairie de Toulouse participe à cette dynamique de soutien que nous devons à nos agriculteurs et producteurs qui continuent de travailler, dans des conditions très complexes, pour assurer nos besoins essentiels », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

« La mairie de Toulouse et la Région Occitanie agissent de façon solidaire grâce à cette initiative complémentaire de soutien à nos commerçants et producteurs locaux. Parallèlement, la municipalité continue d’œuvrer auprès du préfet pour rendre possible la réouverture du plus grand nombre de marchés de plein vents. Neuf sont aujourd’hui ouverts en plus des trois marchés couverts auxquels viennent donc s’ajouter les neuf points de collecte rendus possibles par cette collaboration. Nous voulons ainsi permettre à tous les Toulousains de s’approvisionner en aliments frais et produits locaux », affirme Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse.

Les commerçants-producteurs des marchés de plein vent actuellement fermés pourront ainsi vendre leurs produits en ligne à leurs clients. La livraison se fera sur le lieu du marché dont ils dépendent. En revanche, les marchés de plein vent qui se tiennent pendant la période du confinement ne sont pas concernés.
Un mail d’information sur la démarche a été adressé à tous les commerçants-producteurs, en les invitant à s’inscrire sur le site de la Région Occitanie.

La plateforme solidarité-occitanie-alimentation.fr complète l’offre de points de collecte :
La Mairie de Toulouse a créé, début avril, des points de collecte sur les sites des marchés de plein vent. Il s’agit de simples retraits après pré-commande. Il est par ailleurs demandé, lorsque cela est possible, que la commande et le paiement soient effectués en ligne. Chaque point de collecte est ouvert à deux ou trois producteurs sur une durée maximale de deux heures. Un agent municipal est présent sur chaque point de collecte pour accompagner les commerçants/producteurs pour la mise en place du respect des mesures Covid et consignes d’hygiène.

Liste des sites concernés

A ce jour, l’autorisation d’occuper le domaine public a été délivrée pour les sites suivants :
De 10h à 12h pour les marchés se tenant le matin :
• Arnaud Bernard, Saint-Michel, Salin et Oustalous, le samedi
• St-Aubin et Saint-Georges, le dimanche
• Salin, le mardi
• Saint-Georges, le jeudi
• URSS et Cristal-extension, le vendredi
De 16h à 18h pour les marchés se tenant l’après-midi :
• Hers, le mercredi.

Source: communiqué de la Région Occitanie et la mairie de Toulouse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport