A l’heure du déconfinement, Rallumons l’étoile remet le RER toulousain sur les rails

La crise sanitaire du Covid-19 sera sûrement suivie d’une grave crise économique et sociale. Dans ce contexte, les propositions de Rallumons l’Etoile pour la création d’un RER toulousain sont plus que jamais d’actualité. Elles peuvent être une des réponses pour sortir de la crise actuelle sans oublier la crise climatique, estiment les membres du collectif.

campagne rer toulousain

Depuis plusieurs années, l’agglomération toulousaine s’était habituée à une croissance démographique et économique qui semblait éternelle. Après cette crise sans précédent, qu’en sera t-il des nombreux projets envisagés pour les mois et années à venir ? Dans quelles conditions allons-nous pouvoir nous déplacer ?
Dans cette situation de crise sanitaire, sociale et économique, les difficultés préexistantes pourraient s’aggraver. D’une part, l’utilisation massive de véhicules individuels pour respecter les distanciations sociales générera à coup sûr des embouteillages monstres et relancera encore plus fortement la pollution.
D’autre part, de nombreuses personnes devraient être durement touchées (perte d’emplois, baisse de revenus, etc.) et risquent de rester au bord de la route, les véhicules individuels représentant un coût certain.
“Un RER, complémentaire des autres modes (TER, métro, bus, vélo, marche), est plus que jamais nécessaire pour offrir une alternative efficace à la voiture individuelle à l’échelle de la grande agglomération toulousaine”, estiment les membres du collectif. Selon ces derniers, avec le développement de l’usage du vélo et du télétravail, il permettrait de reconfigurer les mobilités métropolitaines au quotidien.
Ainsi, “une offre RER de trains cadencés sur de larges plages horaires, accessibles à des tarifs abordables pour tous, apparaît indispensable pour garantir une équité de mobilité, d’accès aux emplois et services, quel que soit le lieu de résidence”, lance Rallumons l’étoile.
Les difficultés économiques des entreprises vont par ailleurs réduire le montant du versement transport, taxe basée sur les salaires, qui représente plus de la moitié des ressources de Tisséo. Les finances de l’État, de la Région Occitanie ou de la SNCF seront également très contraintes. Des conséquences sont donc probables sur le calendrier de certains grands projets (3e ligne de métro, LGV, …).

“Optimiser le réseau ferré existant dans une démarche pragmatique constituerait une excellente solution d’attente, mais aussi d’avenir. En s’appuyant sur la politique volontariste de la Région Occitanie, il serait en effet possible, pour un coût faible par rapport aux grands projets et aux difficultés économiques, de mettre rapidement sur les rails un RER toulousain avec des trains cadencés de 6h à minuit, une tarification intégrée avec Tisséo et une première ligne diamétralisée Montauban-Castelnaudary”, avancent les membres du collectif.

Ils pensent que le RER pourrait être un véritable atout pour « faire métropole » à l’échelle de la grande agglomération toulousaine et répondre aux besoins de ses habitants (plus d’1 million), de ses entreprises et de la planète. La campagne « En 2020, je vote RER. Et vous ? » a fait émerger un large consensus transpartisan : plus de 130 listes dans 75 communes ont signé le « Manifeste pour un RER toulousain ».

Source: communiqué de Rallumons l’étoile

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.