Coronavirus : réunion de la cellule de crise départementale

Restriction des activités, coordination des collectivités et prise en charge des enfants des personnels soignants. La cellule de crise départementale de la Haute-Garonne s’est réunie ce dimanche 15 mars pour s’assurer de la mise en œuvre prioritaire des instructions gouvernementales sur le Coronavirus.

© mattthewafflecat

Fermetures des lieux publics, restriction des activités, prise en charge des collectivités… Ce dimanche 15 mars, Étienne Guyot, préfet de la Haute-Garonne, a réuni la cellule de crise départementale ainsi que les élus et les représentants des différents secteurs d’activités pour s’assurer de la bonne mise en œuvre des instructions du Gouvernement et de l’arrêté du Ministre de la Santé relatif à la propagation du Coronavirus.

Lors de la réunion de la cellule de crise départementale, le préfet a rappelé aux services de l’État et aux services publics le caractère de « priorité absolue » des mesures publiées au Journal Officiel. Pour la préfecture cette réunion avait pour objectif « d’aider, de conseiller, de convaincre les personnes concernées et de contrôler la bonne application des mesures qui ont pour objet de freiner au maximum la propagation du virus, de se protéger et de protéger les autres et ce faisant, de permettre à notre système de santé de s’organiser au mieux pour répondre à l’épidémie ».

Fermetures, restrictions et délimitation des activités concernées

Le préfet a ensuite réuni les représentants des milieux économiques (présidents des organismes consulaires, représentants des fédérations d’employeurs représentant les entreprises) en présence des représentants des principales collectivités, qui ont une compétence de droit commun en matière économique. Cet échange approfondi a permis de faire le point sur les secteurs d’activités faisant l’objet de mesures de fermeture et de restriction et de préciser un certain nombre de questions sur la délimitation des activités concernées.

Les mesures d’ores et déjà mises en œuvre par le Gouvernement pour soulager la trésorerie des entreprises, indemniser le chômage partiel, faciliter la médiation du crédit… et celles à venir qui sont en cours d’élaboration au niveau du Gouvernement pour permettre aux entreprises de faire face à cette situation exceptionnelle, ont été longuement et précisément abordées.

Sur ces deux thématiques, les questions relatives à l’application des dispositions ont été recueillies et feront l’objet d’échanges avec les ministères concernés quant à leur champ d’application et leur mise en œuvre. Sur l’ensemble de ces sujets, l’objectif est de pouvoir répondre au plus vite aux interrogations des entreprises et professions, de mettre en place un dispositif d’information cordonné, centralisé et unique réunissant l’État et les représentants des entreprises.

Les collectivités coordonnent leur action

Une réunion d’échange sur la mise en œuvre des mesures d’organisation de services de l’Etat et des services de la région, du département et de la Ville et Métropole de Toulouse en application des mesures gouvernementales s’est ensuite tenue en présence des Présidents des exécutifs de ces trois collectivités. Il s’agit d’agir de façon extrêmement coordonnée et conjointe pour une plus grande efficacité dans l’intérêt des habitants.

Enfin, le préfet a réuni les parlementaires de la Haute-Garonne pour les informer de l’action menée par les services de l’Etat et échanger avec eux sur l’ensemble des questions relatives à la crise épidémique et les réponses qui sont apportées.

L’Éducation nationale mobilisée pour accueillir les enfants des soignants

En outre, les services de l’Éducation nationale, en liaison avec le directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS), sont pleinement mobilisés, avec le concours des collectivités territoriales, afin d’organiser l’accueil des enfants des personnels soignants et médico-sociaux indispensables à la gestion de la crise sanitaire, dans leur lieu de scolarisation habituel.

Ce service est un dispositif exceptionnel destiné exclusivement aux personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire. Il s’agit de garantir que la garde de ces enfants puisse être réalisée dans les conditions sanitaires adéquates, dans le respect des gestes barrières et des recommandations sanitaires. Cette mesure s’articule avec la mise en œuvre du dispositif de continuité pédagogique qui s’offre à tous les enfants de la maternelle au baccalauréat, dans le cadre d’un enseignement à distance.

(Source : communiqué de presse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.