La toulousaine Gaëlle Legube récompensée pour ses recherches sur le cancer

Chercheuse au Centre de biologie intégrative de Toulouse, Gaëlle Legube vient d’être récompensée par le Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française, pour ses travaux sur les liens entre anomalies génétiques et cancer.

Décrypter les mécanismes de réparation de l’ADN et appréhender leur dérégulation, tel est l’objet de la recherche de Gaëlle Legube, au sein du Centre de biologie intégrative de Toulouse. Des travaux qui viennent d’être récompensés par le prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française, doté de 250 000 euros. Une somme qui permettra à son équipe de mettre en place une plateforme de génomique avancée et d’accroître sa capacité de culture cellulaire en s’équipant de hottes et d’incubateurs.

Intervenir sur la réparation de l’ADN

Le maintien de l’intégrité du génome est d’une importance capitale. Ainsi de nombreuses pathologies humaines, dont les cancers, sont associées à des défauts de la réparation de l’ADN. Au Centre de biologie intégrative de Toulouse, Gaëlle Legube et son équipe étudient les processus de réparation de l’ADN et ont développé un système d’étude in vitro qui permet, au sein de cellules en culture, de produire des cassures dans le génome à des séquences spécifiques. Grâce à ce système, son équipe étudie comment la réparation des cassures varie le long du génome. À terme, il serait possible de développer des thérapies innovantes en intervenant sur la réparation de l’ADN et notamment de nouveaux traitements contre le cancer.

Source : communiqué de presse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.