Les notaires à l’écoute des Français avec le numéro “3620”

Dans un contexte exceptionnel de confinement et pour faire face à l’épidémie de Covid-19, les notaires de France se mobilisent pour leurs concitoyens.

La crise sanitaire inédite que traverse le pays suscite chez les Français de légitimes interrogations en matière juridique.

C’est pourquoi, du 1er au 10 avril, ils offrent des consultations par téléphone via le « 3620* dites notaires ». Du lundi au vendredi, de 15 h à 17 h, des notaires de toute la France répondent ainsi aux questions que se posent les Français en matière immobilière, de droit de la famille ou de l’entreprise.

Jean-François Humbert, Président du Conseil supérieur du notariat (CSN) déclare « la lutte contre l’épidémie, la priorité aujourd’hui, a obligé les études notariales à fermer leurs portes. Pour autant, les notaires poursuivent leur activité et sont joignables par téléphone, par courrier, par mail ou visioconférence. La mise en place de ce numéro 36 20 est une nouvelle illustration du lien permanent qui existe et qui se poursuit malgré le contexte entre les français et le notariat. »

*coût d’un appel local

À propos du Conseil supérieur du notariat
Seul organe de la profession habilité à s’exprimer au nom de tous les notaires de France, le Conseil supérieur du notariat est un établissement d’utilité publique. Il représente la profession auprès des pouvoirs publics, détermine sa politique générale, contribue à l’évolution du notariat et fournit des services collectifs aux notaires. Dans ses relations avec les pouvoirs publics, le Conseil supérieur du notariat participe à la réflexion sur les évolutions du droit et donne son avis sur les projets de loi ou les textes réglementaires en préparation. Le Conseil supérieur du notariat comprend plus de 100 collaborateurs au service de la profession notariale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.