Les services sociaux l’affirment : « L’intérêt des enfants est prioritaire lors d’un placement »

Par négligence des parents ou pour cause de maltraitance, 4 524 mineurs étaient suivis par l’Aide sociale à l’enfance en Haute-Garonne au 31 décembre 2018. Si leurs besoins fondamentaux sont alors assurés, qu’en est-il de leur état psychologique ? De quelle manière sont-ils pris en charge ? Quelles sont les priorités des services sociaux ? Et comment garantir […]

Ceci est un contenu Premium

Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l’info Toulousaine autrement…
en papier ou en numérique à vous de choisir.