Toute la culture nippone au Mugen Café

BANZAÏ. Le Mugen Café n’est pas un café ordinaire. S’il est possible d’y siroter un latte, une limonade ou un thé à la fleur de cerisier, c’est surtout l’endroit rêvé pour côtoyer la culture nippone. Depuis son ouverture en novembre 2017, ce café-librairie ambitionne de devenir un point de rencontre pour férus de mangas, de gastronomie, de jeux de société et autres spécialités japonaises. – Océane Redon

mugen café toulouse
© Franck Alix

À quelques pas du Jardin japonais de Toulouse et juste derrière l’École internationale du manga et de l’animation (EIMA), entre Compans-Cafarelli et Saint-Sernin, vient de s’installer un café à la sauce nippone : le Mugen Café. « Pour l’instant, notre activité se concentre particulièrement sur le salon de thé, où il est possible de partager une boisson [non alcoolisée] entre amis, mais aussi de lire sur place un guide sur le Japon ou le premier tome d’une série manga», explique son cofondateur Romain Luet, un ancien ingénieur en télécom.

« Nous proposons également un coin lecture avec plus de 4 000 volumes à dévorer sur place via un système d’abonnement [exemple : 10 heures pour 20€] ou de forfait horaire [1ère heure : 2€50] », continue son acolyte Hugo Pauillac, libraire de formation et véritable fan de manga… Ce dernier a d’ailleurs lu tous les ouvrages présentés et se fait un plaisir de partager sa passion avec les clients ! « J’aime faire découvrir des mangas plus confidentiels que Naruto. Je pars du principe qu’il en existe un pour tout le monde car il y en a pour tous les goûts, que ce soit autour du café, du poker ou de l’art de vivre dans les bois ! » Une sélection est proposée à la vente puisque cet endroit atypique fait aussi office de mini-librairie.

Mugen Cafe╠ü (31-01-2018)┬®franckalix-2

«  Nous voulons être un véritable point de rencontre autour de la culture nippone »

Deux fois par semaine, des ateliers dédiés à la culture nippone sont également organisés en collaboration avec des associations spécialisées comme Wakaba. « Nous avons lancé le premier mi-janvier sur l’origami. En février, nous en programmerons d’autres, notamment sur l’art de porter un kimono ou sur le Shogi, sorte d’échecs japonais. Certains sont gratuits et d’autres payants », continuent les deux trentenaires, qui envisagent en outre d’exposer des tableaux ou objets (en céramique par exemple) d’inspiration japonaise.

D’ici l’été, ils veulent poursuivre leur diversification en se lançant dans le snacking nippon, avec des yakisoba Pan (hot-dog aux nouilles), des tamagoyaki (omelettes) ou des dorayaki (crêpes fourrées à la pâte de haricots rouges) qui réjouiront les papilles des étudiants de l’université de droit voisine. Le tout, préparé par Romain ! Si les finances le permettent (et si la mairie les autorise à exploiter leur sous-sol), ils pensent aussi à mettre en place une salle de jeux vidéos autour du rétro-gaming ainsi qu’un coin épicerie pour vendre des produits alimentaires spécialisés. Une multitude d’idées qui correspond bien au nom de leur café : « Mugen signifie infini en japonais, et la notion de café de l’infini nous semblait ouvrir sur beaucoup de possibilités. »

Si la majorité de leur clientèle se compose pour l’instant d’étudiants et de jeunes adultes, des familles et même des retraités commencent à pousser leurs portes, notamment le week-end. Histoire de s’évader à peu de frais de la Ville rose pour s’immerger au pays du Soleil levant… « Nous voulons être un véritable point de rencontre autour de la culture nippone », concluent-ils.

Informations pratiques :
Mugen Café – 33 Rue d’Embarthe, 31000 Toulouse.
Ouvert lundi 13h30-20h et du mardi au samedi 10h30-20h.
Toutes les infos sur le site mugencafe.com et sur la page Facebook dédiée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.