lundi 2 août 2021

Contact

CultureToulouse. L’école Agostini et son spectacle aux 40 batteries bientôt de retour...

Toulouse. L’école Agostini et son spectacle aux 40 batteries bientôt de retour en live

Depuis 2008, le spectacle toulousain “Ali Baba et les 40 batteurs” sillonne les scènes de France. Après un an d’arrêt forcé par la crise sanitaire, deux dates viennent d’être annoncées : le vendredi 3 septembre 2021 dans le parc de l’Abbaye-école de Sorèze et le mardi 16 novembre 2021 au Casino Barrière à Toulouse. 

Ali baba et les 40 batteurs
Ali Baba et les 40 batteurs, le spectacle percussif toulousain ©Baptiste Segonne

Percussions, poésie et jeux de mots… “Ali Baba et les 40 batteurs” vient d’annoncer son retour sur scène dans le Parc de l’Abbaye-École de Sorèze, le vendredi 3 septembre 2021. Le spectacle est écrit et dirigé par Daniel Dumoulin, le directeur de l’école de batterie toulousaine Dante Agostini. Une deuxième date est aussi prévue au Casino Barrière à Toulouse, le mardi 16 novembre 2021.

Pendant un peu plus d’une heure, 40 musiciens se retrouvent sur scène pour alimenter le récit de Tom Ali Baba, « héritier actuel (selon ses dires) de la lignée des Ali Baba, poète, auteur, conteur et littérateur de génie !. » Interprété par Marc Compozieux, le personnage chante, rappe, danse et reprend dans ses textes des écrits William Shakespeare, Victor Hugo ou encore Jean de La Fontaine. Daniel Dumoulin décrit : « Ali Baba, c’est un fou. On est dans le rêve, le délire de quelqu’un. Et les mots de Marc Compozieux s’arment à faire une rythmicité de l’orchestre. »

Marc Compozieux interprète Tom Ali Baba
Marc Compozieux interprète le personnage de Tom Ali Baba ©Baptiste Segonne

A l’heure actuelle, trois volets du spectacle existent. Chacun accueille des invités différents. Cette année c’est une danseuse, Justine Drajner, qui partagera la scène avec la troupe. Mais cette aventure est surtout rythmée par les étudiants, actuels et anciens, de l’école Agostini. « Ce spectacle est une forme de bouffonnerie. Un projet réunissant 40 batteurs est théoriquement ingérable. Nous sommes souvent amenés à répéter dans des parkings. »

Une aventure musicale de 13 ans

“Ali Baba et les 40 batteurs” est né d’un concours de circonstances. Le directeur artistique, Daniel Dumoulin raconte les débuts du spectacle : « En 2006, le Conseil Général de Haute-Garonne me demande d’écrire quelque chose d’original pour la présentation du festival Jazz sur son 31. L’idée était simple : le projet devait inclure “beaucoup de monde”. » C’est ainsi que le chef d’orchestre propose un morceau avec 40 batteurs.

Spectacle Ali Baba et les 40 batteurs
Le spectacle voit le jour en 2008 suite à un concours de circonstances. ©Baptiste Segonne

Mais le nom ne vient que lors de la représentation du groupe le 21 juin 2006. Pour la petite anecdote, le chef d’orchestre ayant dû prêter son chapeau à l’un de ses musiciens, a l’idée d’emprunter une chemise à un spectateur et de s’en faire un kéfié : « Jean-Patrick, un des professeurs principaux de l’école Agostini, passe à côté de moi et me dit “Ali Baba”. Puis, en montrant la troupe : “Et les 40 batteurs”. »

La même année, Emmanuel Gaillard, le programmateur d’Odyssud Blagnac, propose à la troupe de se produire un soir. Daniel Dumoulin explique : « Un spectacle comme ça n’existait pas donc nous n’avions aucun point de référence. Nous étions persuadés que c’était la première fois et la dernière fois que nous le jouions. » L’aventure était lancée : Une semaine complète à guichets fermés à Odyssud, le Casino de Paris, la Halle aux Grains à Toulouse, le Stade de France… 

“Tout l’orchestre pourra jouer masqué”

Après un an sans date de représentations, l’orchestre devrait donc se produire le vendredi 3 septembre dans le Parc de l’Abbaye-École de Sorèze. Cette annonce n’est pas sans interrogations pour le directeur artistique : « Nous verrons où nous en sommes le 3 septembre. Normalement, un certain nombre de musiciens seront vaccinés. Nous ne sommes pas des chanteurs, mais des batteurs. Si nous n’avons pas assez avancé dans la vaccination, tout l’orchestre pourra s’espacer et jouer masqué, sauf Marc Compozieux. » Déjà repoussée deux fois en un an, une deuxième date est prévue au Casino Barrière à Toulouse, le mardi 16 novembre 2021.

Gala Jacquin

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse
Cet article a été écrit par des élèves de l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse dans le cadre d'un partenariat avec le Journal Toulousain.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img