lundi 2 août 2021

Contact

CultureSaison ski : Escale de charme à Sainte Foy, perle de la...

Saison ski : Escale de charme à Sainte Foy, perle de la Tarentaise

Cap sur la Savoie et sur la station de charme de Sainte Foy Tarentaise, au cœur d’une vallée authentique et préservée, pour cette deuxième balade hivernale du Journal Toulousain : Neige, soleil, sapins et jolis chalets en vue !

 

Chalets de bois et de pierre, toits de lauzes, villages de carte postale accrochés à flanc de pente : en remontant la vallée de la Tarentaise vers la source de l’Isère et tout près de la frontière italienne se niche la jolie station de Sainte Foy. Surplombée par la Pointe de la Foglietta (2930 m), le Bec de l’Ane (3213 m) et la Becca du Lac (3405 m) et au loin par le Mont Blanc, la station de Sainte Foy Tarentaise a été créée il y a quelques 25 ans autour de quelques hameaux et sommets préservés et avec la volonté d’imaginer une villégiature de charme et de ski à taille humaine loin de la frénésie des grands domaines alentours. Résultat : une alliance réussie entre patrimoine et joies des sports d’hiver, plaisirs des sens et authenticité, avec un petit soupçon de luxe discret en plus.

 

Village de charme et Ski nature

Au cœur du Parc Naturel de la Vanoise, Sainte Foy protège jalousement son environnement et son patrimoine. C’est ici que l’on retrouve les désormais très rares maisons à colonnes, venues du Val d’Aoste mais typiques de l’architecture locale et symboles de confort et d’opulence au XVIIIe siècle pour les fermiers qui y habitaient. Quelques jolies chapelles, parfois du XVIIe siècle, se découvrent au fil de la promenade, en voiture, en raquettes ou à ski dans les jolis hameaux du Monal, site classé, ou du Miroir aux ruelles étroites et pentues et aux maisons de pierre trapues. Riche de ce passé architectural, Sainte Foy a donc résolument conservé la pierre et le bois pour construire son avenir et offre donc au regard une station moderne au décor de village savoyard authentique. Au pied des pistes, les chalets et boutiques s’alignent face au soleil ne dépareillant nullement avec l’atmosphère rustique des hameaux d’en bas. Le charme d’antan mais à la pointe des tendances, car si la station se veut familiale, le ski y rime aussi avec sensations fortes : Saint Foy est connue pour son domaine hors-piste sécurisé exceptionnel ou encore ses expériences en héliski, grâce à l’Italie toute proche où la dépose est autorisée. Du sommet de la station, au Col de l’Aiguille, la vue à 360° permet d’admirer une dizaine de « 3000 mètres » avant de dévaler les 23 pistes, majoritairement noires, rouges et bleues ou de plonger dans la neige vierge vers les Combes du Vallon du Clou face au Mont Pourri. A moins qu’on ne préfère partir à la découverte des villages et lacs alentours en raquettes ou en traineau emportés par la fougue des chiens. Autre option, aller goûter dans un igloo ou s’échapper en ski de randonnée vers des itinéraires initiatiques… Seul (avec un guide de montagne) dans l’immensité des Alpes…

 

Chalets chic et délices savoyards

Cultivant discrètement sa différence, Sainte Foy est aussi devenue la villégiature alpine française favorite des Britanniques de bon goût. Si l’on entend beaucoup parler anglais dans la station, c’est qu’on trouve ici de quoi satisfaire les envies de chic authentique d’une clientèle aisée mais anti bling-bling qui préfère le luxe des grands espaces et du calme à l’agitation des stations à la mode. Car l’autre spécificité de Sainte Foy est son offre en matière d’hébergement : un seul hôtel, quelques résidences de standing et surtout une quarantaine de « chalets avec services » avec personnel aux petits soins et champagne au coin du feu de cheminée ! Le choix est large… et difficile : du dernier ouvert, très luxe, le Chalet Pelerin dans le joli hameau du Miroir avec sa piscine au sel de mer et ses activités VIP, au plus design au pied des pistes, le Yellow Stone et son jacuzzi avec vue sur la vallée, en passant par le Black Diamond pouvant accueillir jusqu’à 24 convives.

Mais même logé dans un chalet avec chef à demeure, il serait dommage de ne pas tester les restaurants du cru, dans les hameaux ou en altitude. Montagnarde et même savoyarde, la table est ici accueillante mettant à l’honneur Beaufort, charcuteries, crozets, fondues et tartiflettes ou encore le rare Persillé, un fromage au lait cru de chèvre. Apparu au XVIIIe siècle, ce fromage ne compte plus que deux producteurs santaférains qui veillent sur une recette ancestrale. Il est donc plus qu’urgent d’aller découvrir Sainte Foy Tarentaise, pour en savourer les multiples plaisirs, ceux des yeux et des papilles, des sens affûtés par le grand air alpin et bien sûr ceux de la neige et du ski !

 

Carnet d’adresses

Un appartement cosy au sein de la Résidence CGH « Les Fermes de Sainte Foy » avec piscine intérieure et spa, le tout au pied des pistes

www.cgh-residences.com

Un hôtel-chalet-restaurant cosy avec déco boisée et vue sur les pistes au Lodge

www.thelodge-saintefoy.com

Un hôtel familial et un restaurant convivial pour se poser avant de monter à la station et rencontrer les vrais Santaférains

Sainte Foy, Chef Lieu

www.le-monal.com

Un dîner « chez Mérie » au coin de la magnifique cheminée pour goûter à une cuisine locale artisanale et retrouver le « Tout Sainte Foy »

Chez Mérie Restaurant, Le Miroir

 

Informations : www.saintefoy-tarentaise.com

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img