La partie cachée de la cinémathèque de Toulouse

cinémathèque de toulouse

SEPTIÈME ART – La cinémathèque de Toulouse reçoit le public rue du Taur. Mais la partie immergée de l’iceberg, là où les bobines de film sont triées, nettoyées et souvent numérisées, est ailleurs : au Centre de conservation et de recherche de Balma. L’une des trois principales archives cinématographiques françaises. Charline Poullain Dès l’entrée du Centre de conservation et de recherche de Balma, le décor est planté : des piles de bobines de film s’élèvent à côté d’antiques projecteurs. Dans […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.