Denfima : Rappeur debout

Depuis l’adolescence, faisant fi de son handicap et de sa béquille, le jeune Toulousain monte sur scène pour rapper. Le succès est aujourd’hui au rendez-vous. À 23 ans, Denfima vient de remporter le tremplin international Imagine et sort un nouvel EP, le 1er février, lors d’un concert au Metronum. Maylis Jean-Préau

© Franck Alix
© Franck Alix

REVANCHE

Il a beau dire qu’il n’a pas la « gueule de l’emploi », et pourtant… En novembre dernier, le jeune rappeur toulousain Denfima s’est rendu à Maastricht en tant que représentant de la France au tremplin international Imagine. En scandant son rap teinté d’électro, et accompagné à la trompette, il a réussi un exploit : Denfima est le premier artiste français à remporter le tremplin Imagine.

DÉCLIC

Après une enfance au Burkina Faso, Denfima a grandi à Castanet-Tolosan. C’est là qu’à 14 ans, il participe à un atelier de la Maison de la jeunesse et de la culture. « L’animatrice faisait du rap, elle nous a aidés à monter des projets pour nous inscrire à un tremplin musical », raconte-t-il. L’adolescent, qui écrivait déjà des textes dans sa chambre, se met à aimer les scander en public. Il se choisit comme nom de scène Denfima, “enfant noir” en Douala. Depuis, il n’a pas cessé de chanter, n’hésitant pas à aller frapper à de nombreuses portes pour se faire connaître.

CRAN

Dans l’une de ses chansons, Denfima lance avec humour :« Parfois, mon physique peut m’aider. Dans les salles d’attente quand je suis pressé, pour esquiver les PV ». Le rappeur souffre depuis sa naissance d’une Infirmité motrice cérébrale (IMC). Monter sur scène est pour lui un vrai défi. Parce que le handicap fait partie de sa vie, il n’hésite pas à brandir sa béquille dans ses clips. « Si mon parcours peut encourager certains, c’est tant mieux », glisse-t-il.

PROJECTEURS

Repéré par des programmateurs, Denfima a déjà joué sur des scènes prestigieuses, notamment cet été aux Francopholies de La Rochelle. Ce qui n’empêche pas le jeune rappeur de garder les pieds sur terre : « Je vais aussi me produire dans des centres spécialisés pour des personnes en fauteuil qui ne peuvent pas aller dans des salles de concert. C’est important pour moi », précise-t-il.

PLUS HAUT

Avec ses deux acolytes, le multi-instrumentiste DR Chill et le DJ Jack Malett, Denfima a concocté un nouvel EP, “Bloqué là-haut”. Un concert est prévu pour l’occasion au Metronum, le 1er février. Avec ses textes abordant des sujets du quotidien, il espère toucher toutes les générations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.