vendredi 28 janvier 2022

Contact

spot_img
Actualités Légitime défense : « Messieurs les assassins tirez les premiers »

[Tribune juridique] Légitime défense : « Messieurs les assassins tirez les premiers »

©DR

J’ai rencontré le sujet délicat de la légitime défense policière, lorsque j’étais chargé à la Mairie de Toulouse de la police municipale et des affaires juridiques.

Le ministre de l’Intérieur a mis le sujet au cœur de l’actualité à l’occasion des coups de feu subis par un policier grièvement blessé par un multirécidiviste en cavale à Saint-Denis. Prenant le problème, à bras le corps, Bernard Cazeneuve a déclaré : « dans des cas très particulier » les policiers doivent pouvoir assurer leur protection. La déclaration du ministre aura été prémonitoire, quelques jours plus tard, éclatait la terrible affaire du Bataclan.

Bernard Cazeneuve propose un travail parlementaire associant tous les groupes. Le droit actuel ne fait guère de distinguo entre la légitime défense du particulier et celle du policier. C’est cette relative identité que le ministre à juste titre veut dynamiter car il est difficile de mettre sur un même plan le policier dans l’exercice de ses fonctions et le citoyen lambda. La deuxième préoccupation du ministre est de donner aux policiers des droits égaux à ceux des gendarmes ; privilégiés par l’article L2338-3 du Code de la défense qui permet aux gendarmes de faire usage de leurs armes lorsqu’un délinquant identifié a forcé un barrage. Tout cela mérite d’être harmonisé par la loi.

Les conditions actuelles de la légitime défense sont définies par l’article 122-5 du Code pénal.

La légitime défense doit être proportionnée, immédiate et mesurée par rapport à la gravité de l’attaque. Le policier en présence d’une kalachnikov a-t-il le temps de peser les trois critères ? Non : il réagit d’instinct, le doigt crispé sur une détente qui peut soit sauver sa vie, soit la renvoyer devant le Tribunal correctionnel pour homicide involontaire. Ainsi, le syndicat de policier Alliance a raison de demander au Parlement de préciser les conditions d’utilisations d’une arme qui chaque jour peut sauver la vie d’un policier.

« Les magistrats eux-mêmes ont des difficultés pour retenir ou rejeter la notion de légitime défense »

Les délinquants et les terroristes sont de plus en plus violents et sont maintenant lourdement armés. Ils n’hésitent plus à faire usage de ces armes dès qu’ils courent le risque d’être pris, alors que le policier n’a que son pistolet automatique pour seul moyen de défense. Au regard des tueurs de masses, notre droit doit être revisité par le Parlement. Pourquoi ne permettrait-on pas à certains policiers de rester armés en dehors des heures de service, du moins pendant l’état d’urgence ?

Les magistrats eux-mêmes ont des difficultés pour retenir ou rejeter la notion de légitime défense. La légitime défense a été reconnue au gardien de la paix « qui, poursuivant seul en pleine nuit et en des lieux obscurs qu’il connaissait mal, l’auteur d’une tentative de vol, et savait qu’un complice armé d’une pince monseigneur risquait de réapparaitre à tout moment pour prêter assistance à son compagnon, a, devant la réaction violente du malfaiteur lors de son interpellation, fait usage de son arme et blessé celui-ci ». En revanche, dans une affaire très proche, la légitime défense a été refusée. La Chambre de l’instruction a renvoyé un autre gardien de la paix devant la Cour d’assises pour violences mortelles avec armes pour les faits suivants : « après une première collision d’un véhicule volé, avec une voiture de police, causant des blessures mortelles à un gardien de la paix, l’accusé, averti par messages radio de l’arrivée d’autres véhicules suspects, a tiré trois coups de feu avec son arme de service, atteignant mortellement l’un des conducteurs ».

Autant il est facile aux magistrats et aux avocats de disséquer à la loupe dans le confort d’une salle d’audience de ce qu’il aurait été opportun de faire, autant les policiers ont besoin de savoir avec le plus de précision possible jusqu’où ils peuvent aller. C’est au Parlement de le définir plutôt qu’à la jurisprudence.

Restaurer l’autorisé des policiers, c’est restaurer l’autorité de l’État, une autorité dont nous aurons de plus en plus besoin dans l’avenir très sombre qui sera désormais le nôtre.

                                                                                              Jean-Paul ESCUDIER

CV :

Avocat au barreau de Toulouse, spécialiste du droit de la famille, du droit public, du droit civil et du droit des étrangers.

Conseiller délégué honoraire de la Ville de Toulouse.

Coordonnées :

Cabinet Jean-Paul Escudier

10 rue des Potiers à Toulouse

Tel : 05.61.55.37.63

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

Articles en rapport

Pluie météo

Tarn-et-Garonne. Après les inondations, les travaux estimés à 288 000 euros

Le conseil départemental du Tarn-et-Garonne a établi une première estimation financière des travaux à effectuer...
Cali concert guitare

Concerts, films, spectacles : 4 idées de sorties à Toulouse ce week-end

Derniers jours du festival des Lanternes, chanson française, comédie grinçante ou encore projections de films...
vaccibus vaccination Haute-Garonne

Covid-19. Dernière tournée du Vaccibus en Haute-Garonne

Le Vaccibus, déployé dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, entame sa...
barreau Toulouse magistrats justice

Toulouse. Un second site judiciaire est prévu pour 2040

Face aux délais déjà longs et à l’augmentation de la population, un second site judiciaire...
Haute-Garonne grève enseignants parents élèves classe école éducation

Covid-19. Dix écoles et un collège fermés dans l’académie de Toulouse

Onze établissements scolaires, soit dix écoles et un collège, sont fermés à cause de la...
Cats on Trees

Cats on Trees : le duo Toulousain fait son retour avec son nouvel album « Alie »

Le duo Toulousain Cats on Trees revient sur le devant de la scène avec la...
Métro Tisséo

Toulouse. Des déviations mises en place pour les travaux de la 3e ligne de métro

Des déviations sont mises en place pendant les travaux de construction de la troisième ligne...
signature microcredit municipal

Le Crédit Municipal et l’UDAF 31 ensemble pour le microcrédit

Le 11 janvier dernier, le crédit municipal de Toulouse et l’UDAF 31 ont signé une...
vignerons

Occitanie. Une étude sur l’exposition aux pesticides dans les zones viticoles

Une étude est menée en ce moment sur l’exposition des populations aux pesticides aux abords...

Haute-Garonne. Réouverture du col du Portillon vers l’Espagne

Fermé depuis un an, le col du Portillon en Haute-Garonne, qui permet de se rendre...
activité économique Occitanie usine ciment

Tensions d’approvisionnement et de main-d’œuvre, deux freins à la reprise de l’activité en Occitanie

Malgré une légère amélioration de la situation, le manque de main d’œuvre et la pénurie...

Occitanie. Un casting pour des figurants dans un film d’Houda Benyamina

La production du prochain film d’Houda Benyamina organise un casting à la recherche de figurants...
Garantie Jeunes aides pour les jeunes

Toulouse. La métropole lance un site local d’offres d’emploi

Toulouse Métropole propose désormais un site internet d’offres d’emploi sur son territoire. Il répertorie déjà...
Terra 2

Tarn. Un appel à manifester contre le projet Terra 2 des Portes du Tarn

Une déclaration de rassemblement a été déposée auprès de la préfecture du Tarn en vue...
Archipel Citoyen propose une prime de 50 à 100 euros pour la protection des livreurs à vélo ©Franklin Heijnen

Toulouse. Uber Eats, Deliveroo, Just Eat. Les livreurs de repas en grève ce jeudi

Les livreurs de repas des applications Uber eats, Deliveroo et Just eat sont en grève...

Eric Dupond-Moretti participe aux États généraux de la justice à Perpignan

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Morreti sera présent aux États généraux de la justice...
Georges Méric Haute Garonne Voeux 2022

Revenu de base et Assemblée citoyenne… les mesures phares de la Haute-Garonne en 2022

Afin de renforcer le « bouclier social » et de « réenchanter la politique »,...

Pollution de l’air. Voici les mesures mises en place en Haute-Garonne

La Haute-Garonne est touchée par un nouvel épisode de pollution de l'air ce jeudi 27...
projets Albi 2022 ville

Les grands projets de la ville d’Albi pour l’année 2022

Maison de quartier, mise en accessibilité des écoles, salle de musculation… Voici une sélection des...
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img