dimanche 26 septembre 2021

Contact

ActualitésTéléo : les premières cabines du téléphérique ont survolé Toulouse

Téléo : les premières cabines du téléphérique ont survolé Toulouse

La première phase d’essais du téléphérique urbain Téléo est lancée à Toulouse. Ce mercredi 28 juillet, les premières cabines ont circulé sur les câbles de la future station de l’Université Paul Sabatier.

tisseo-teleo-telepherique-cabines-toulouse
Premier voyage à vide des cabines du téléphérique urbain Téléo à Toulouse © Charlotte Hernandez

Les deux premières cabines du futur téléphérique urbain Téléo, à Toulouse, ont effectué leur premier trajet au dessus de l’Université Paul Sabatier, ce mercredi 28 juillet. Au total, il y en aura 15 et elles pourront accueillir jusqu’à 34 personnes (20 sièges et 14 places debout).

Une ligne pour relier Paul Sabatier à Oncopole

10 minutes. C’est le temps qu’il faudra pour aller de l’université Paul Sabatier jusqu’à l’Oncopole. La future ligne de téléphérique, longue de 3 kilomètres, reliera les deux stations avec un arrêt à l’hôpital Rangueil. « Il s’agit du plus long projet de téléphérique urbain de France », affirme Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités. Une correspondance avec des bus fonctionnant au gaz est prévue aux abords de la station d’Oncopole. « La ligne 25 va permettre d’aller directement de Colomiers, Tournefeuille et Basso Cambo jusqu’à l’Oncopole », complète-t-il.

tisseo-teleo-telepherique-cabines-toulouse
Lancement des cabines du futur téléphérique toulousain ©Charlotte Hernandez

Une ouverture au public d’ici fin décembre

La première phase d’essais a donc démarré ce mercredi 28 juillet. « Pour commencer, il s’agit de lancer toute la partie technique et s’assurer que tout fonctionne bien », explique Vincent Conan, chef de projet pour Tisséo Ingénierie. « Dans quatre mois environ, à la fin des essais techniques, on lancera la marche à blanc », complète t-il. Une deuxième phase consistant à mettre en circulation l’ensemble des cabines à vide et qui permettra aux exploitants de se familiariser avec le système. C’est seulement après ces deux phases d’essais que le téléphérique sera ouvert au public. « On estime un lancement d’ici fin décembre », confie Jean-Michel Lattes.

Une ambition écologique

L’objectifs du téléphérique ? Éviter un maximum de pollution urbaine créée par les bouchons. Près de 8 000 voyageurs sont attendus chaque jours. Aux heures de pointes, les cabines circuleront avec une fréquence d’1 minute 30. Elles atteindront une vitesse moyenne de 25km/h. Ce nouveau moyen de transport toulousain est estimé 30 fois moins polluant que la voiture. « Cela va modifier les habitudes des toulousains », espère Jean-Michel Lattes.

tisseo-teleo-telepherique-cabines-toulouse
Intérieur des cabines du futur téléphérique toulousain © Charlotte Hernandez

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img