jeudi 21 janvier 2021
Actualités Stop au green washing. Place aux innovations RSE concrètes

Stop au green washing. Place aux innovations RSE concrètes

Le confinement a au moins l’avantage de permettre à nombre d’entreprises de prendre conscience de leur empreinte sur l’environnement et de l’importance du bien-être au travail. Encore faut-il disposer de solutions concrètes pour devenir une structure à impact positif. C’est ce que propose l’événement “Open Innovation RSE” qui aura lieu ce jeudi 29 octobre, de 14h à 18h, à La Cité de la RSE de Toulouse.

RSE entreprise
©Hélène Ressayres-JT

« Stop au green washing ! » C’est le mot d’ordre de la communauté Green Business Keys (GBK), basée à Labarthe-sur-Lèze. Grâce à ses 50 experts-entrepreneurs, ce collectif accompagne les entreprises dans leur démarche de responsabilité sociétale et environnementale (RSE). Pour cela, GBK propose des solutions concrètes qu’elle met à disposition du plus grand nombre au travers de nouveaux événements baptisés “Open Innovation RSE”. Le premier aura lieu ce jeudi 29 octobre, de 14h à 18h, à La Cité de la RSE à Toulouse. « Il s’agit d’un rendez-vous phygital, c’est-à-dire des rencontres à la fois physiques et digitales », précise Bruno Viansson-Ponte, président de GBK.
Il tourne la distanciation sociale à son avantage : « Depuis Toulouse, nous pouvons réunir et faire témoigner une multitude d’intervenants de la France entière, tous rassembler autour d’une même ambition, l’impact positif des entreprises. Ce dernier étant porté par un travail collaboratif entre toutes les entités partenaires et les sociétés adhérentes au projet », indique l’organisateur.
Pour cela, GBK a créé la plateforme “Open innovation RSE” qui permettra à des petites entreprises de centraliser leurs solutions concrètes, et de les rendre accessibles à tous. Ce dispositif s’adressant tout autant aux porteurs d’innovations qu’aux sociétés (quelle que soit leur taille) concernées par la responsabilité sociétale et environnementale, et même aux élus.

Au programme de l’événement Open Innovation RSE du 29 octobre

À l’occasion de l’Open Innovation RSE, GBK organise une première table ronde, en partenariat avec La Cité de la RSE, Time for the planet et la Fondation Agir contre l’exclusion (Face), consacrée à la dimension sociétale. « Nous y vanterons les bienfaits du management horizontal et démontrerons que le talent compte bien plus que les compétences », résume Bruno Viansson-Ponte. Le cluster Jumaro, situé en Bourgogne, interviendra afin de proposer ses ressources pour la formation à l’intelligence collective au sein des entreprises. De même, la société biterroise Méta Services Pro présentera ses solutions digitales qui visent à soulager les artisans des tâches administratives afin qu’ils se concentrent sur leur cœur de métier.
Une seconde table ronde permettra d’aborder le pan environnemental. L’objectif étant de mettre en exergue des innovations pour des constructions et des villes plus vertes. À ce titre, la société Panga développe une offre de cloud local pour stocker les données, sans passer par les Gafa. Dans un même temps, le cluster Cemater, fort de ses 68 start-up adhérentes, livrera des clés aux entreprises et collectivités concernant l’écoconstruction et les énergies renouvelables.
Des actions concrètes que les participants pourront mettre en application dans leur structure. Et pour que la démarche reste pertinente, « nous réaliserons un suivi et communiquerons les résultats obtenus lors des prochains événements, puisque nous prévoyons un “Open Innovation RSE” par trimestre », précise Bruno Viansson-Ponte. Une manière de mesurer le développement économique à impact positif des entreprises volontaristes.
D’ailleurs, GBK a d’ores et déjà programmé l’organisation de webinaires entre chaque “Open Innovation RSE”. Ils seront dédiés à une innovation en particulier pour accompagner plus concrètement encore les entreprises intéressées. Car nombre d’entre elles ont décidé de s’inscrire dans ce que l’on appelle désormais “le monde d’après”. Pas seulement pour ménager leur image, mais pour changer, réellement, leur mode de fonctionnement. « S’il faut trouver un aspect positif au confinement, c’est celui d’avoir ouvert les yeux de certains dirigeants sur l’impact environnemental de leur activité et leur manière de manager pour le bien-être de leurs collaborateurs, et donc pour la performance de leur structure », conclut Bruno Viansson-Ponte.

Les inscriptions pour l’Open Innovation RSE du jeudi 29 octobre, de 14h à 18h, à La Cité de la RSE sont encore ouvertes : il suffit de contacter Bruno Viansson-Ponte sur Linkedin et ce dernier vous transférera une invitation.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport