mardi 30 novembre 2021

Contact

ActualitésLe rover Perseverance a atterri sur Mars avec à son bord la...

Le rover Perseverance a atterri sur Mars avec à son bord la SuperCam, pilotée depuis Toulouse

Ce jeudi 18 février, le rover Perseverance a atterri sans encombre sur Mars. À son bord, sept instruments différents ont été installés pour rechercher des traces de vie. Parmi ces derniers, la SuperCam qui sera pilotée, en alternance avec les États-Unis, par les scientifiques du Cnes de Toulouse.

La SuperCam du Rover Perseverance, lors d'un test à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse, en 2018 © CNES TRONQUART Nicolas
La SuperCam du Rover Perseverance, lors d’un test à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse, en 2018 © CNES TRONQUART Nicolas

Après sept minutes de descente, le rover Perseverance s’est posé sur Mars ce jeudi 18 février pour une mission de deux ans. Son objectif est de rechercher des traces de vie antérieure sur la planète rouge. Pour cela, le rover a embarqué à son bord de multiples instruments de mesure, de prélèvement et d’observation, dont la SuperCam. Celle-ci sera pilotée, en alternance avec les États-Unis, depuis le Cnes de Toulouse.
Dans un premier temps, il s’agira de tester l’appareil, pour s’assurer de son bon fonctionnement. La première utilisation purement scientifique ne devant avoir lieu que dans une dizaine de jours. La caméra commencera alors à étudier à distance la chimie et la minéralogie de Mars, ainsi que la composition de son atmosphère.

« SuperCam est un peu le couteau suisse des scientifiques de la mission. Il utilise cinq techniques d’analyse différentes : une mesure de composition atomique, deux mesures moléculaires (la façon dont les atomes sont liés entre eux et l’arrangement des molécules entre elles), un imageur pour photographier les cibles qui sont analysées et enfin le tout premier microphone scientifique à atteindre la surface de Mars », explique le CNRS.
Ce microphone a quant à lui été entièrement conçu à Toulouse, par les chercheurs et les ingénieurs de l’Isae-Supaéro. Sa mission sera d’enregistrer le son engendré par l’impact du laser de la SuperCam sur la roche, et ce jusqu’à quatre mètres. Un claquement dont l’enregistrement donnera des informations complémentaires sur les propriétés mécaniques des roches. Il étudiera aussi le bruit du vent et donnera des indications complémentaires sur la météorologie de la planète rouge.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img