vendredi 18 juin 2021

Contact

ActualitésQui veut participer au défi Famille à Alimentation positive ?

Qui veut participer au défi Famille à Alimentation positive ?

Toulouse Métropole et Érables 31, le groupement bio des agriculteurs de Haute-Garonne, lancent le défi Famille à Alimentation positive. Il s’agit d’arriver à manger mieux et local, sans dépenser plus.

Permettre à des foyers de manger bio et local, sans augmenter leur budget. Tel est l’objectif du défi Famille à Alimentation positive que lancent Toulouse Métropole et Érables 31, le groupement bio des agriculteurs de Haute-Garonne. Une opération ouverte à tous : les familles avec ou sans enfant, les couples ou les célibataires, les étudiants ou les retraités. « Nous espérons changer concrètement les pratiques des participants », annonce Marie Sibertin-Blanc, chargée de mission au sein de l’association.

Ainsi, pendant huit mois, une quarantaine de foyers, regroupée en quatre équipes, bénéficiera des conseils de professionnels, lors de visites de fermes, d’ateliers de cuisine ou de jardinage — le premier de ces temps forts étant la foire Garo’bio, le dimanche 13 octobre à Toulouse. L’équipe gagnante sera celle qui parviendra à augmenter le plus la part de bio et local dans son alimentation, quel que soit son point de départ.

Changer de mode de vie

« Nous voulons montrer qu’il est possible de se nourrir avec des produits sains et de qualité sans dépenser plus. En cuisinant plus souvent, des fruits et des légumes de saison. En mangeant moins de viande, moins de fromage ou de produits transformés, en variant les sources de protéines… », cite pour exemple Marie Sibertin-Blanc.

Elle suggère aussi de se replonger dans les livres de recettes de nos grands-mères, où les plats simples, savoureux et conviviaux — comme le cassoulet — sont parmi les plus abordables.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img