Projet Acorda : le big bang de l’orientation scolaire dans l’académie de Toulouse ?

23 novembre 2020 - 18:06

Une réponse à “Projet Acorda : le big bang de l’orientation scolaire dans l’académie de Toulouse ?”

  1. Pour ma part (fin 1980) et comme beaucoup d’autres, nous n’avons pas attendu les usines à gaz de l’administration actuelle pour casser ce déterminisme qui structure plus que jamais les cursus scolaires et universitaires de notre pays. C’est ainsi que les alternatives au sacro-saint Bac, comme la capacité en droit ou le DAEU, permettent depuis des lustres de s’affranchir de la machine à formater. Ces passerelles discrètes constituent une école de la volonté permettant à ceux qui en veulent d’être acteur de son propre destin. Alors, mieux vaut utiliser ce qui existe et peut-être renforcer ces dispositifs quasi-séculaires largement éprouvés.


    Signaler le commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.