lundi 21 juin 2021

Contact

ActualitésEffondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn. Voici comment les vestiges...et le camion vont...

Effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn. Voici comment les vestiges…et le camion vont être sortis des eaux du Tarn

Les travaux d’enlèvement des parties immergées du pont de Mirepoix-sur-Tarn ont débuté ce lundi 7 juin. 600 tonnes de béton et d’acier ainsi que le camion à l’origine de l’effondrement vont être sortis des eaux.

Pont Mirepoix Tarn
© OIivier Le Corre

C’était le 18 novembre 2019, l’effondrement du pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), suite au passage, normalement interdit, d’un poids lourd de 50 tonnes avait provoqué la mort de deux personnes.

Plus de 18 mois après ce drame, les vestiges du pont encore immergés vont pouvoir être sortis des eaux du Tarn. Après la partie aérienne des travaux de démontage (suspentes, câbles et pylônes) qui s’est achevée fin avril, c’est la phase la plus complexe qui commence ainsi.

Découpage, démontage et renflouage du tablier du pont immergé

Depuis ce lundi 7 juin et jusqu’au mois d’octobre, ce sont effet 600 tonnes de béton et d’acier qu’il va falloir sortir du Tarn, sans oublier le poids lourd, encore immergé. Pour ce faire, c’est donc un dispositif hors-norme qui est mis en place.

Sur la rive droite du pont, côté Mirepoix-sur-Tarn, une piste va ainsi être aménagée à partir de la berge existante. Une grue de démolition ainsi qu’un système de relevage avec des treuils y seront installés.

Un gué de 35 mètres créé sur le Tarn pour installer une grue

Et dans le même temps, de l’autre côté de la rive, qui se trouve sur la commune de Bessières, un gué de 35 m va être créé sur la rivière afin de permettre l’installation grue qui servira à relever des parties lourdes du tablier effondré. Celles-ci auront été préalablement découpées dans le Tarn et seront ensuite évacuées par convoi exceptionnel.

Une équipe de plongeurs mobilisée

Quant à l’enlèvement du convoi encore enfoui dans le Tarn, autre opération délicate, il interviendra en fin de chantier. Pour ce chantier hautement complexe, une équipe spécialisée de plongeurs sera mobilisée sur toutes les étapes. L’ensemble de ces travaux sera pris en charge par le Conseil départemental de la Haute-Garonne, pour un montant estimé à 2,5 millions d’euros.

Un nouveau pont dans 5 ou 6 ans

Viendra ensuite le temps de la reconstruction de l’ouvrage. Le Département indique que différentes solutions techniques sont à l’étude. Une phase de concertation est prévue à l’automne 2021 et la construction du nouveau pont de Mirepoix-sur-Tarn pourrait durer entre 5 et 6 ans.

 

 

 

 

 

 

Nicolas Mathé
Pigiste, il a observé l’actualité pour différents titres de la presse écrite locale et nationale pendant presque 10 ans, avant d’intégrer la rédaction du journal en février 2018 pour se consacrer exclusivement à la quête des solutions de demain.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img