dimanche 17 octobre 2021

Contact

ActualitésPass sanitaire : la tension monte au CHU de Toulouse

Pass sanitaire : la tension monte au CHU de Toulouse

Ce mercredi 29 septembre, un quinzaine d’opposants au pass sanitaire se sont introduits à l’Hôtel Dieu, où se tenait un CHSCT extraordinaire du CHU de Toulouse consacré à la Covid.

passe sanitaire CHU Toulouse
La direction du CHu de Toulouse a fait appel à la police pour évacuer les manifestants ©Sud Santé Sociaux

À l’approche de la date fatidique d’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les personnels soignants, fixée au 15 octobre, la tension monte au CHU de Toulouse. En effet, ce mercredi 29 septembre, une quinzaine de manifestants opposés au pass sanitaire se sont introduits à l’Hôtel Dieu où le CHU de Toulouse organisait un Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire consacrée à la Covid.

Les manifestants appartenaient-ils au personnel du CHU de Toulouse ?

“Le groupe a interpelé les participants, filmé sans autorisation les membres du CHSCT
extraordinaire et empêché sa tenue”, indique le CHU de Toulouse via un communiqué. La direction précise que ces personne seraient extérieures à l’établissement. Ils auraient en tout cas refusé de confirmer leur appartenance au personnel au CHU. Face à leur refus de quitter les lieux, le président du CHSCT a clôturé la séance.

Le CHU va porter plainte

Ayant fait constater par un huissier “l’occupation illégale des locaux”, la direction du CHU a ensuite sollicité les forces de l’ordre pour procéder à l’évacuation des manifestants. Déplorant “ces pratiques inacceptables qui visent à fragiliser le dialogue social ainsi que
le fonctionnement du service public hospitalier”, l’établissement affirme son intention de porter plainte.

Les syndicats condamnent l’intervention de la police

Forcément du côté des représentants syndicaux qui participaient à ce CHSCT extraordinaire, le son de cloche n’est pas la même. Les membres de la CGT et de SUD condamnent, eux, “l’intervention de la police pendant le déroulé d’une instance représentative du personnel chargée de parler de la prévention des risques professionnels pendant la crise sanitaire due à l’infection du Covid 19”.

“La fuite et la répression plutôt que le dialogue”

Evoquant des manifestants pacifiques ayant “choisi de s’inviter à cette séance afin de pouvoir être entendus”, ils regrettent que la direction du CHU ait opté pour “la fuite et la répression plutôt que pour le dialogue”. “Comme dans toutes les dimensions de la gestion de la crise sanitaire et ne prend pas ses responsabilités”, concluent-ils.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img