vendredi 21 janvier 2022

Contact

spot_img
ActualitésOù en est la situation des sans-abri du gymnase Saint-Sernin à Toulouse?

Où en est la situation des sans-abri du gymnase Saint-Sernin à Toulouse?

Trente-neuf sans-abri occupent le gymnase de Saint-Sernin à Toulouse depuis une semaine, faute de solution. La préfecture évoque un rendez-vous avec le Dal 31 pour faire le point sur la situation des familles, mais l’association n’en a pas connaissance.

Le gymnase de la place Saint-Sernin à Toulouse est occupé par 39 sans-abri depuis la soirée du vendredi 3 décembre.
Le gymnase de la place Saint-Sernin à Toulouse est occupé par 39 sans-abri depuis la soirée du vendredi 3 décembre. / Crédit photo : DAL 31

Les 39 sans-abri qui occupent le gymnase de Saint-Sernin à Toulouse depuis dix jours, faute de solution d’hébergement, demeurent dans l’attente et dans l’incertitude. La préfecture de la Haute-Garonne a adressé aux médias un communiqué faisant un point de situation dans la soirée du vendredi 10 décembre.

“Suite à l’envoi, le 7 décembre dernier, par le Dal 31, des éléments d’identification des personnes occupant le gymnase de Saint-Sernin à Toulouse, les services de l’État ont pu démarrer un examen attentif de la situation administrative et individuelle de chacune d’entre elles”, indique la préfecture.

Elle affirme également qu’un “rendez-vous entre les services de l’État et le Dal 31 dans le courant de la semaine prochaine se tiendra pour faire un point de la situation”.

Contacté par Le Journal Toulousain samedi 11 décembre, la branche toulousaine de l’association Droit au logement a nié avoir connaissance d’un rendez-vous. Mais elle menait une enquête en interne pour vérifier à quoi cela correspondait.

Le Dal 31 a ensuite émis dans la soirée un communiqué dans lequel l’association fait part de sa surprise : “Nous sommes surpris de ce communiqué, nous n’avons effectivement reçu aucune proposition de rendez-vous. Néanmoins, nous sommes bien sûr tout à fait ouverts à un rendez-vous afin que le relogement en hébergement d’urgence de l’ensemble des occupants du gymnase soit mis en place”.

Le Journal Toulousain a contacté la préfecture de la Haute-Garonne dimanche 12 décembre, mais elle n’était pas en mesure de répondre durant le week-end.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img