vendredi 21 janvier 2022

Contact

spot_img
ActualitésSans-abri, des familles occupent le gymnase du lycée Saint-Sernin de Toulouse

Sans-abri, des familles occupent le gymnase du lycée Saint-Sernin de Toulouse

Depuis vendredi, 39 personnes sans-abri, dont 23 enfants, occupent le gymnase du lycée Saint-Sernin de Toulouse. Plusieurs collectifs de la ville exigent que la préfecture leur fournisse un hébergement d’urgence.

sans-abri gymnase Toulouse
Une quarantaine de personnes sans-abri se sont réfugiées dans le gymnase du lycée Saint-Sernin de Toulouse © DAL 31

Face au manque de places d’hébergement, 39 personnes sans-abri dont 23 enfants ont décidé, vendredi 3 décembre, de se réfugier dans le gymnase adjacent au lycée Saint-Sernin de Toulouse. « Leur situation intolérable dure depuis des semaines. Dormir dans la rue est indigne par tous les temps. Mais avec des températures approchant 0 degré, il y a danger », expliquent les collectifs Droit au logement (DAL) 31, Réseau éducation sans frontières (RESF), FCPE, Ligue des droits de l’homme (LDH), Cercle des Voisins et Utopia 56, présents au chevet des familles depuis cinq jours.

Les collectifs pointent du doigt l’inaction de la préfecture

« Au Samu Social (115), 92 % des appels restent sans réponse. Sur les 8 % d’appels traités, les demandes restent sans solutions d’hébergement, faute de places », poursuivent les collectifs. Ils dénoncent le manque de structures adaptées aux situations des personnes sans-abri, et surtout, l’inaction de la préfecture de Haute-Garonne qui « a pourtant le pouvoir de réquisitionner des locaux vacants ».

De plus, les bénévoles demandent que les effectifs du 115, du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation et des Maisons des Solidarités soient renforcés pour un meilleur accompagnement des familles dans les démarches, notamment administratives.

La préfecture assurait ne pas “disposer des pièces nécessaires”

Une délégation du collectif DAL de Toulouse a été reçue vendredi dernier par la préfecture de Haute-Garonne. « Lors de cette rencontre, le DAL31 n’a pas fourni aux services de l’État les éléments indispensables à l’identification des personnes et à l’examen de leur situation administrative et individuelle », assure le préfet du département. Argument que le collectif réfute : « Cette affirmation est fausse, nous envoyons tous les jours à la préfecture par mail, avec accusé de réception, la liste précise des occupants ».

Pourtant, selon le préfet, ces pièces n’auraient été fournies que mardi 7 décembre « en milieu d’après-midi ». Toutefois, il certifie aujourd’hui procéder au traitement des dossiers, « au regard des statuts administratifs des personnes ».

Un rassemblement en soutien ce mercredi

Certains enseignants des écoles Louise Michel, Stendhal, Didier Daurat et Sylvain Dauriac, où neuf des enfants occupant le gymnase sont scolarisés, ont organisé ce midi un rassemblement en soutien aux familles devant l’école élémentaire Sylvain Dauriac. « Il ne s’agit là que de nos élèves, mais à Toulouse ce sont au total 300 enfants qui sont scolarisés sans logement », s’indignent les professeurs qui attendent, eux aussi, une réponse rapide de la préfecture.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img