Les agents des finances publiques sont en grève

Pour la troisième semaine consécutive, les centres des impôts de Haute-Garonne sont bloqués par des personnels des finances publiques en grève, qui craignent pour l’avenir de leur métier.

Greve finances publiques CGT31

« Nous portons les mêmes revendications depuis des années, personne ne nous écoute et l’on glisse le problème sous le tapis », s’agace Jean-Marc Servel, secrétaire de la CGT Finances publiques 31. Depuis trois semaines, avec ses collègues de Solidaires et de FO, il organise le blocage de la demi-douzaine de centres des impôts que compte le département.

« Le gouvernement ne cesse de supprimer des postes et le service public se dégrade », constate-t-il, prenant pour exemple la durée d’attente au bout du fil lorsqu’un contribuable vient aux renseignements. « L’accueil téléphonique est devenu une variable d’ajustement, on n’y traite qu’un tiers des appels reçus. »

Mobilisation nationale le 14 février

Arrêt des restructurations, augmentation de la valeur du point d’indice, attribution d’une prime exceptionnelle de 200 euros… Les nombreuses revendications sont fermes et le directeur régional des Finances publiques Hugues Perrin, qui a adressé un courrier à l’ensemble de son personnel, a bien du mal à y répondre autrement qu’au niveau local : « Il propose quelques mesures pour améliorer nos conditions de travail, sur la propreté des bâtiments ou leur décoration… Mais nous n’avons pas tenu trois semaines de conflit pour aboutir à cela ! », peste Jean-Marc Servel.

Ce jeudi, les agents toulousains se mobiliseront à l’appel de l’intersyndicale nationale CGT, Solidaires, FO, pour une nouvelle journée morte. Ce sera aussi le moyen pour eux de faire entendre leur voix dans le débat qui anime actuellement le pays autour de la justice fiscale… « Car nous sommes du métier », souligne Jean-Marc Servel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.