vendredi 27 novembre 2020
Actualités Éva Dardenne : Incarnation de la femme moderne

[En vue] Éva Dardenne : Incarnation de la femme moderne

Miss Toulouse en titre depuis mars dernier, elle se présente au concours Miss Midi-Pyrénées ce vendredi. Impatiente, elle se prépare sans stresser pour cette échéance qu’elle compare à une opportunité. Pourtant, c’est un peu par hasard qu’elle a intégré ce monde de paillettes qui fait rêver nombre de petites filles.

 

Déterminée. Si Éva a grandi dans le Gers, elle est née et à suivi ses études à Toulouse. À 23 ans, elle termine actuellement un Master 2 (en alternance) en Management de la performance commerciale et marketing à l’ESGC&F de Labège et se destine à une carrière de management sur un pôle commerce d’entreprise ou de développement stratégique. Autrement dit, la belle a la tête bien faite et ne cache pas ses ambitions.

Concernée. Attentive « à ce qui se passe dans le monde », elle est passionnée d’économie et soutient une thèse sur l’emploi en France pour valider sa 5e année d’études. Mais l’écriture attire également ses faveurs. Elle, qui a obtenu 18 au BAC de Français, pense même que dans ses vieux jours, elle publiera un livre, « sans parler d’autobiographie, ce ne serait pas intéressant ! » (rire)

Audacieuse. L’aventure des Miss lui ouvre les bras par hasard. En 2013, ses amies l’inscrivent au concours de Miss Haute-Garonne qu’elle remporte, pour devenir ensuite 2e Dauphine de Miss Midi-Pyrénées. « Je ne voyais pas forcément l’enjeu et appréhendais cette élection comme un challenge à relever, un rêve à vivre le temps d’une soirée. »

Réfléchie. Plus mature, c’est dans le même état d’esprit qu’elle se présente vendredi au concours Miss Midi-Pyrénées, arborant son écharpe de Miss Toulouse. Détendue, elle amène les dernières modifications à son discours de présentation… et reste lucide : « Si je gagne, je serai heureuse mais si je perds, je considèrerai que ce n’était pas mon destin ! »

Convaincue. Elle souhaite avant tout représenter la femme moderne qui prend soin d’elle et de son apparence tout en menant une carrière professionnelle, « je veux donner l’image d’une femme indépendante et déterminée. » Elle représentera aussi les valeurs de sa région : « Je veux rester naturelle et authentique, comme je le suis dans la vie. »

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport