mardi 3 août 2021

Contact

ActualitésDéfense des animaux : la vidéo choc d’un élevage de lièvres en...

Défense des animaux : la vidéo choc d’un élevage de lièvres en Haute-Garonne

L’association Nos Viventia publie en ligne un reportage vidéo sur un élevage de lièvres pour la chasse, en Haute-Garonne. Des images difficilement soutenables destinées à alerter le grand public sur les conditions de vie de ces animaux.

L’association Nos Viventia publie la vidéo d'un élevage de lièvres pour la chasse, en Haute-Garonne @Nos Viventia
L’association Nos Viventia publie la vidéo d’un élevage de lièvres pour la chasse, en Haute-Garonne @Nos Viventia

« Attention images difficiles », lit-on, en guise d’avertissement, au démarrage de ‘’Né pour la chasse’’. Il s’agit d’un reportage vidéo de 2 minutes et 20 secondes, publié, ce jeudi 8 juillet, sur les réseaux sociaux, par l’association de défense des animaux Nos Viventia (‘’Nous les vivants’’). Il dénonce les conditions de vie de lièvres élevés pour la chasse, dans une exploitation située en Haute-Garonne. L’association précise que les images ont été tournées en mai dernier « par un lanceur d’alerte ». On y voit des animaux confinés, dans des cages exiguës, les pattes reposant sur des grilles. Certains ont des comportements « aberrants, répétés à l’infini. En clair, ils deviennent complètement fou », explique la voix off du reportage. D’autres images, notamment de lièvres morts, sont difficilement soutenables. Voici une version de cette vidéo, que nous avons modifiée afin de respecter l’anonymat de l’éleveur.

“On ne peut pas les élever ailleurs que dans des cages”

« Mon objectif est d’informer sur l’existence même de de ce type d’élevage, selon moi très contestable. Et sur les conditions subies par les animaux dans cet élevage en particulier, objectivement incompatibles avec les besoins biologiques élémentaires de l’espèce », explique Pierre Rigaux, auteur de l’enquête. De son côté, l’éleveur mis en cause, dont nous respectons l’anonymat, nous a confié son intention de porter plainte pour violation de sa propriété privée. « Je ne vais pas laisser passer ca ! » Il récuse toute maltraitance et souligne que son exploitation est agréé et soumise au contrôle sanitaire. « Les grilles sont là pour assurer aux lièvres un environnement sain. Et on ne peut pas les élever ailleurs que dans des cages. Si on les mettait dans un parc à l’air libre, ils attraperaient des maladies », explique l’éleveur. Celui-ci considère par ailleurs que la pratique de la chasse, auxquels sont destinés ces animaux, est un « travail pour la nature. Les chasseurs sont les vrais écolos. »

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img