lundi 29 novembre 2021

Contact

ActualitésDécrochage. L'échec scolaire en hausse depuis le début de la crise

Décrochage. L’échec scolaire en hausse depuis le début de la crise

Un jeune sur cinq âgé, soit près de 1,3 millions des 16 à 25 ans, se déclare en difficulté scolaire, en France, en 2021. Un sentiment d’échec aggravé par la crise sanitaire et qui croit avec la représentation d’un monde où l’insertion est de plus en plus difficile.

décrochage échec scolaire
Internat relais et educatif du lycee Saint-Francois La Cadene © Sophie Stacino / Apprentis d’Auteuil

« Près d’un jeune sur cinq se déclare en difficulté scolaire en France, soit près de 1,3 millions de jeunes de 16 à 25 ans », révèle le second baromètre de l’éducation des jeunes en France, un sondage réalisé par Opinion Way pour les Apprentis d’Auteuil. Phénomène en hausse, impact de la crise sanitaire, contexte familial et système éducatif inadapté… Cette étude réalisée sur un panel de 2492 personnes fait un état des lieux de l’échec scolaire en 2021.

« Loin d’être une épiphénomène, c’est un véritable fait social : 44 % des jeunes en France avouent avoir rencontré des difficultés scolaires. Par ailleurs, en France, 12,9 % des jeunes de 15 à 29 ans sont sans emplois ni formation ou simplement déscolarisés », détaille le sondage. Une situation que les professionnels d’Apprentis d’Auteuil observent sur le terrain en Occitanie et qui conforte les chiffres relayés à l’échelle nationale.

Les facteurs du décrochage

Selon 69 % des jeunes interrogés, le contexte familial compliqué serait la première cause de décrochage et d’échec scolaire. Notamment dans les cas d’un manque d’implication des parents dans leur études où de parents qui ne leur donnent pas suffisamment confiance. Par ailleurs, 43 % des jeunes considèrent que le système, en ne valorisant pas leurs talents et compétence, n’est pas adapté à leur besoins. Enfin, 54 % d’entre eux témoignent avoir déjà subi des violences (verbales, morales, sexuelles ou physiques) à l’école. Une proportion qui grimpe à 78 % chez les jeunes en difficulté scolaire.

Crise sanitaire, écrans et manque de sommeil : des facteurs aggravants

Alors que les jeunes et leurs parents ont la perception d’un monde où l’insertion sociale et professionnelle paraît plus compliquée que pour les générations précédentes (72 % des sondés considèrent plus difficile l’accès au travail et 62 % plus difficile l’accès au logement), la crise du Covid semble avoir aggravé la situation des jeunes déjà fragiles. Pour 87 % d’entre eux, la crise sanitaire a renforcé leur sentiment d’isolement et pour 86 % d’entre eux, elle aurait eu un impact négatif sur leur état psychologique. Enfin, pour une grande majorité des parents une mauvaise hygiène de vie joue un rôle important dans l’échec scolaire (temps excessif d’écrans, manque de sommeil, drogues et alcool, etc.)

(Source : sondage Opinion Way pour les Apprentis d’Auteuil)

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img