lundi 27 septembre 2021

Contact

ActualitésCugnaux : 435ème ville pour des cirques sans animaux

Cugnaux : 435ème ville pour des cirques sans animaux

Mercredi 7 avril, Cugnaux, en Haute-Garonne, devient la 435ème ville de France à adopter symboliquement le vœu de l’association Code animal pour interdire la présence d’animaux sauvages dans les cirques.

cirque animaux zoopolis © Ludovic Sueur - PAZ
© Ludovic Sueur / PAZ

Le Conseil municipal de la ville de Cugnaux, en Haute-Garonne, a pris la décision d’adopter, à la quasi-unanimité, le vœu de l’association Code animal pour des cirques sans animaux. Elle devient alors la 435ème ville de France à s’inscrire dans ce mouvement d’interdiction des animaux sauvages sous les chapiteaux, initié depuis dix ans. Cette décision intervient en réaction au refus du Président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, d’inclure le vœu « pour des cirques sans animaux » de l’ordre du jour du dernier Conseil métropolitain. Cette présentation devait être faite en fin de séance par Antoine Maurice, conseiller métropolitain de l’opposition, le premier avril dernier.

Des vœux formulés symboliquement

Ce modèle de vœu a été initié par l’association Code Animal pour les communes désirant se prononcer, de manière symbolique, en faveur de cirques sans animaux. Pour l’heure, en Haute-Garonne, cinq villes l’ont déjà formulé : Bordes-de-Rivière, Castelmaurou, Labarthe-sur-Lèze, Pins-Justaret et Villemur-sur-Tarn. Chaque prise de position par une commune est remonté au gouvernement par la préfecture puisque le vœu est inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal. En parallèle, l’association Code Animal envoie tous les mois la liste des communes signataires au gouvernement.

Appuyer les décisions du gouvernement

« Ce n’est pas seulement la fin d’une période, c’est le début d’une nouvelle ère » avait déclaré la ministre de la transition écologique Barbara Pompilli mardi 29 septembre 2020 lors d’une série d’annonces en faveur du bien-être de la faune sauvage captive. Ce même jour, elle annonçait la « fin progressive » des animaux sauvages dans les cirques itinérants, promettant qu’une aide serait apportée aux circassiens. Le vœu de Cugnaux, comme des autres villes participantes, est de « demander au gouvernement l’application des mesures annoncées le 30 septembre 2020 » explique l’association Code animal dans un communiqué. En effet, depuis cette date le gouvernement n’a fait aucune annonce à ce sujet.

Alix Drouillat

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img