dimanche 24 janvier 2021
Actualités Covid-19 : la deuxième vague n'est pas terminée en Occitanie

Covid-19 : la deuxième vague n’est pas terminée en Occitanie

À la veille du réveillon de Noël, l’Agence régionale de santé a réitéré son message de prudence en rappelant que la deuxième vague de Covid-19 n’ést pas terminée en Occitanie.

Covid-19 deuxième vague Occitanie
Si le nombre de tests a fortement augmenté, la deuxième vague de Covid-19 n’est pas encore terminée en Occitanie

Alors que les familles s’apprêtent à se retrouver pour célébrer Noël, l’Agence régionale de santé tenait un nouveau point, ce mercredi 23 décembre, pour rendre compte de la circulation du virus dans la région. Et le message de Pierre Ricordeau, directeur de l’ARS en Occitanie, est clair : « La deuxième vague n’est pas terminée en Occitanie ».

En témoignent, selon lui, les 800 personnes encore infectées quotidiennement. « Le taux d’incidence ne baisse plus. Il réaugmente même légèrement ces derniers jours », détaille Pierre Ricordeau. Avec 100 cas pour 100 000 habitants, cet indicateur reste toutefois moins élevé que sur l’ensemble du pays (140 pour 100 000 habitants).

Record de tests en Occitanie

Des chiffres à prendre avec prudence tout de même car le nombre de tests réalisés la semaine passée en Occitanie, plus de 215 000, bat des records. Notamment chez les jeunes, avec une augmentation de près de 60 % du nombre de tests chez les moins de 45 ans. « Cela a forcément un impact sur le taux d’incidence même s’il n’augmente pas dans les mêmes proportions”, affirme Pierre Ricordeau.

Les hospitalisations ne baissent plus

Pour ce dernier, ce sont donc les chiffres des hospitalisations qui traduisent le plus fidèlement la réalité de la situation, même avec un effet retard. “Les indicateurs ont fortement baissé depuis le pic du moins de novembre dans notre région, mais cette baisse est désormais arrêtée. Il y a une stabilité, voire une légère hausse. Ce qui conforte le constat qu’on pouvait faire sur le taux d’incidence”, explique le directeur de l’ARS.

Vigilance pour les fêtes

Malgré la hausse significative du nombre de tests, l’Agence régionale de santé, qui avertit du risque d’augmentation des contaminations avec les fêtes de Noël, tient donc à réitérer son message de vigilance. Selon elle, la situation est maîtrisée en Occitanie mais reste fragile. “Un test négatif n’est pas une garantie d’immuniet cela n’exonère pas d’appliquer les gestes et mesures barrières”, rappelle ainsi Pierre Ricordeau.

Les vaccinations à partir du 4 janvier en Occitanie

Enfin, en ce qui concerne les vaccinations, l’ARS précise que les premières devraient avoir lieu en Occitanie à partir de la semaine du 4 janvier. Les publics fragiles, comme les résidents des Ehpad et le personnel soignant à risque, seront prioritaires. Mais “il n’y aura pas un département placé avant un autre”, assure Pierre Ricordeau.

Nicolas Mathé
Pigiste, il a observé l’actualité pour différents titres de la presse écrite locale et nationale pendant presque 10 ans, avant d’intégrer la rédaction du journal en février 2018 pour se consacrer exclusivement à la quête des solutions de demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport