samedi 18 septembre 2021

Contact

ActualitésCartoucherie : le collectif du quartier écrit au maire pour dénoncer un...

Cartoucherie : le collectif du quartier écrit au maire pour dénoncer un projet immobilier

Le collectif Horizon Cartoucherie a adressé une lettre au maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, le 30 avril dernier pour dénoncer un projet immobilier dans l’écoquartier toulousain.

Le collectif Horizon Cartucherie adresse une lettre à Jean-Luc Moudenc. Kuremu Sakura CC-BY-SA-4.0
Le collectif Horizon Cartoucherie adresse une lettre à Jean-Luc Moudenc. Kuremu Sakura CC-BY-SA-4.0

L’association Horizon Cartoucherie se mobilise contre « un projet qui fait l’unanimité contre lui dans l’écoquartier » écrit le collectif dans sa lettre adressée au maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, le 30 avril dernier. Ce projet immobilier a pour but de construire des immeubles de bureaux de plusieurs étages, alors qu’un équipement public devait être construit à cet endroit.

Un projet peu compréhensible pour Chloé Favre, porte parole du collectif Horizon Cartoucherie. Elle s’interroge : « Il y a déjà deux autres projets immobiliers de ce type qui vont être construits dans le quartier. Nous ne comprenons pas la nécessité d’en avoir un de plus, surtout à l’endroit où était prévu un équipement public ».

Voir en plein écran

Avec cette lettre à Jean-Luc Moudenc, Chloé Favre, porte parole du collectif Horizon Cartoucherie, espère « qu’une réunion de concertation ait lieu entre les habitants et la mairie pour discuter du projet. Pour ainsi, trouver une issue qui convienne à tout le monde ».

Le parking du zénith comme alternative

L’association propose une alternative au projet : utiliser le parking du zénith, situé quelques mètres plus loin. Elle détaille dans sa lettre adressée à Jean-Luc Moudenc : « Nous n’avons aucune raison d’accepter qu’on entasse sous notre nez des immeubles de bureaux barrant l’horizon quand plusieurs hectares, maîtrisés par la puissance publique, sont disponibles de l’autre côté de l’avenue Badiou, où s’étale le parking du Zénith ». Un projet qui serait réalisable de manière urbanistique, selon le collectif.

Chloé Favre conclut : « Nous demandons une certaine honnêteté vis-à-vis des habitants qui ont choisi de vivre dans un écoquartier et donc de ne pas dénaturer le projet de départ ».

Kevin Carrière

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse
Cet article a été écrit par des élèves de l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse dans le cadre d'un partenariat avec le Journal Toulousain.
 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img