Trois associations toulousaines lancent un réseau pour étendre le principe des dons suspendus

À Toulouse, plusieurs bars proposent déjà à leurs clients la possibilité d’acheter un café supplémentaire qui sera offert à une personne dans le besoin. Trois associations ont décidé de lancer un réseau pour étendre le principe de ces dons suspendus à de nombreux autres produits et services.

Flow House - Suspendus de Toulouse

La légende dit que lorsque le Napolitain est heureux, il paye deux cafés : un pour lui, et l’autre à offrir à la prochaine personne dans le besoin qui se présentera. C’est sur cet élan communicatif de générosité que misent trois associations pour relancer à Toulouse le principe des ‘’suspendus’’, né en Italie.

« C’est le geste le plus altruiste qui soit. On achète un peu plus que ce dont on a besoin, pour un bénéficiaire anonyme, sans rien attendre en retour. Alors qu’au quotidien, donner n’est pas si évident, on ne sait pas forcément qui choisir », revendique Nadia Burgade, coordinatrice de la Maison des citoyens, à l’origine du projet avec le Groupe amitié fraternité (GAF) et la Fabrique solidaire.

Le réseau des Suspendus de Toulouse compte déjà cinq commerces adhérents : le Café Ginette, un Petit Casino, un Carrefour Market, la boulangerie O Val, ou le Flow House, snacking bio des Minimes.

Soirée de lancement le 27 février au Café Ginette

Tous ont signé une charte et affichent un logo sur leur vitrine. Cafés, tisanes, sandwichs, baguettes, soupes… Chacun est libre de définir les produits qui peuvent être suspendus. « Cela peut prendre la forme d’une cagnotte, ou d’un coût réduit. Mais dans tous les cas, aucun justificatif n’est demandé au bénéficiaire. Tout repose sur la confiance, nous ne sommes pas dans le contrôle de la misère », assure Nadia Burgade.

Le réseau est appelé à s’étendre tant en nombre de commerces qu’en diversité des services. Un salon de coiffure proposera notamment des coupes suspendues. La soirée de lancement officiel aura lieu au Café Ginette le mercredi 27 février . Avant une braderie de livres, en partenariat avec l’association Recyclivre, le 9 mars, destinée à financer les outils de communication.

www.facebook.com/lesuspendus2toulouse/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.