Les associations regagnent du terrain à Bellefontaine

Vendredi 22 juin, devant le collège Bellefontaine, se déroulera le septième Café des habitant.e.s. Une initiative menée par trois associations du quartier pour se réapproprier l’espace public.

DSC_0255
DR

L’idée peut paraître anodine mais elle est le fruit d’une véritable mobilisation pour dire stop à une situation devenue invivable dans le quartier Bellefontaine. Pour se réapproprier l’espace public, de plus en plus accaparé ces dernières années par le trafic de stupéfiants, avec des parcours fléchés et des prix affichés aux murs à la vue de tous, trois associations (L’École et nous, la Régie de quartier et le Garage Solidaire Mobilités) ont initié en décembre 2017 les Cafés des habitant.e.s.

« Un travail de titan »

« Tous les mois, nous occupons positivement un endroit stratégique du territoire Titien-Tintoret-Goya. C’est une volonté des acteurs de terrain mais aussi de la mairie, de la préfecture et des bailleurs sociaux que de permettre aux riverains de reprendre du pouvoir sur le lieu où ils vivent », explique Jamila, médiatrice sociale à l’École et Nous. Cafés et petits-déjeuners sont ainsi servis dans une ambiance musicale. L’occasion également d’informer les habitants des actualités du quartier et de les sensibiliser à des problématiques du quotidien.

Vendredi 22 juin, le septième Café des habitant.e.s, qui se déroulera devant le collège Bellefontaine, aura pour thème le recyclage. « C’est évidemment un travail de titan mais il y a déjà des signes d’amélioration. Même si on les dérange, il arrive que certains jeunes nous filent un coup de main pour monter les barnums », note Jamila. « Surtout, cela faisait un moment qu’il n’y avait pas eu une telle collaboration entre associations. Aucune ne tire la couverture à elle, les infos circulent bien, cela crée une nouvelle dynamique », se félicite Gaëtan, de la Régie de quartier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.