samedi 19 juin 2021

Contact

PortraitsÀ Toulouse, le jeune Timothée Griseri veut changer notre regard sur le...

À Toulouse, le jeune Timothée Griseri veut changer notre regard sur le handicap

Handicapé moteur, Timothée Griseri lance, à Toulouse, l’association Handitim, pour sensibiliser la société au handicap. À vingt ans, ce jeune homme veut se rendre dans des écoles ou des entreprises, pour témoigner de son parcours et délivrer un message résolument optimiste.

Avec son association Handitim, Timothée Griseri veut sensibiliser la société au handicap ©ThimothéeGriseri
À Toulouse, avec son association Handitim, Timothée Griseri veut sensibiliser la société au handicap ©ThimothéeGriseri

Timothée Griseri s’est lancé un défi : « Je veux prouver au monde entier, et à ma petite échelle, qu’une personne en situation de handicap peut faire quelque chose de sa vie ». À seulement vingt ans, ce jeune toulousain a fondé l’association Handitim, pour sensibiliser la société à sa réalité quotidienne. Atteint d’une paralysie cérébrale due à un manque d’oxygène à sa naissance, Thimothée Griseri se déplace en fauteuil roulant et a besoin d’être accompagné d’une auxiliaire de vie. Originaire de Toulouse, il a été suivi pendant 18 ans par une institution spécialisée. « Et c’est lors de mon service civique que j’ai eu le déclic. Devant le manque d’information de la société vis-à-vis du handicap, je me suis dit qu’il fallait agir », confie-t-il.

« Il faut faire de ton handicap une force »

Thimothée Griseri souhaite ainsi se rendre dans des établissements scolaires ou des entreprises, afin de témoigner de son parcours. Et, pourquoi pas, de changer le regard des autres. Comme lors de son intervention au Collège de Verfeil, le 23 mars dernier. « Au début de la séance, les élèves voyaient les gens en situation de handicap comme des personnes en difficulté. Et à la fin, comme des personnes fortes. » C’est ce caractère résolument optimisme que le jeune homme transmet. Le même, qui lui a fait se dire, lorsqu’il était adolescent : « Il faut faire de ton handicap une force ». Aujourd’hui, sa mère n’écrit pas autre chose, sur le fil Facebook d’Handitim : « “À cœur vaillant rien n’est impossible”. Malgré les ornières, les difficultés, les hauts et les bas, les critiques, les pas en avant en arrière. »

De la sarbacane à la boxe

L’association promeut également l’idée que « malgré ses différences, une personne à mobilité réduite peut accéder à différentes activités, qu’elles soient sportives ou culturelles ». Timothée Griseri en fait la démonstration, en pratiquant le bowling ou la sarbacane, le karting ou la boxe.

Handitim s’est déjà entourée de plusieurs partenaires, qui œuvrent tous en faveur du handicap, comme le Projet Handigamer, 1 maillot pour la vie, Handieasy ou Job santé handicap. Thimothée Griseri lance un appel à d’autres associations qui souhaiteraient partager sa route. Son objectif est de faire connaître Handitim et d’ouvrir de nouvelles antennes partout en France pour diffuser son message au plus grand nombre.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img