Les trois grandes priorités de l’Occitanie pour 2017

©Jean-Jacques ADER
©Jean-Jacques ADER

Investissement. Un an après avoir lancé son plan Marshall pour soutenir le BTP et la croissance en Occitanie, la présidente de Région a confirmé que la collectivité continuerait à mobiliser 1 milliard d’euros chaque année. Le point sur les principaux chantiers attendus cette année… et les suivantes.

 

L’énergie, pour tendre vers l’autonomie

C’est l’une des grandes promesses de la présidente socialiste Carole Delga : l’Occitanie veut devenir la première région à énergie positive de France. Et même d’Europe. Autrement dit, d’ici 2050, le territoire souhaite être en mesure de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. Alors que la réhabilitation de tous établissements d’enseignement se poursuit en prenant en compte la dimension énergétique (1 milliard d’euros d’investissement, dont 80 % engagés avant la fin du mandat), diverses mesures ont été actées ou pérennisées pour contribuer à réduire la consommation. Parmi elles, la généralisation de l’éco-chèque, une aide à la rénovation énergétique directement versée à l’artisan afin de simplifier les démarches.

Alors que 2017 verra la naissance de la toute nouvelle agence régionale de l’énergie et du climat, l’Occitanie accueille par ailleurs plusieurs projets pilotes. En matière d’hydrogène, de méthanisation, mais aussi et surtout d’éolien. Fin 2016, le ministère de l’Environnement a en effet retenu les projets du consortium Eolmed, réuni autour du groupe héraultais Quadran et soutenu par Carole Delga, pour installer deux centrales éoliennes en mer, au large de Gruissan et de Port-Leucate.

L’éducation, pour « favoriser l’égalité des chances »

«Que tous les outils pédagogiques soient mis à disposition par la Région.» Telle est l’ambition de Carole Delga dans les lycées d’Occitanie. Dès la rentrée prochaine, la gratuité des manuels scolaires sera ainsi étendue à l’ensemble du territoire. L’accès aux supports numériques sera aussi facilité et harmonisé entre les ex-Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Désormais, plus qu’une simple aide sous condition de ressources, la fourniture d’un ordinateur sera entièrement prise en charge par la collectivité pour les familles éligibles à l’allocation de rentrée scolaire ou pour les élèves inscrits dans un établissement engagé dans l’utilisation des outils digitaux. Un soutien pouvant atteindre 200 euros sera également accordé aux autres élèves.

« Nous souhaitons que notre jeunesse ait les moyens de se former dans une véritable égalité des chances », ajoute Carole Delga, qui confirme également plusieurs aides destinées au milieu scolaire. Parmi elles, un chèque de 20 euros à dépenser dans les librairies indépendantes, mais aussi une allocation de 500 euros pour accompagner les apprentis les plus modestes dans le passage du permis de conduire.

Le rail, pour renforcer le réseau

«L’Occitanie est l’une des rares régions qui continuent de travailler avec la SNCF», glisse Carole Delga. Mais l’élue précise qu’elle place cette collaboration sous le signe de la vigilance. Ainsi, dans la nouvelle convention qui sera signée avec l’opérateur ferroviaire dans le courant de l’année, les pénalités en cas de dysfonctionnement du réseau seront augmentées. Les dernières statistiques sur les retards des trains ont en effet montré que le sud de la France était particulièrement impacté. Et déjà, en 2014, l’ex-président de Région Martin Malvy était lui-même allé au clash avec la SNCF en suspendant les versements de la collectivité pour l’exploitation des TER (400 000 euros par jour) afin de protester contre l’irrégularité du niveau de service.

Si l’Occitanie se montre aussi ferme, c’est que le rail est l’une de ses grandes priorités. Alors que la Région a investi 820 millions d’euros dans le ferroviaire depuis 2007, le budget dédié sera en augmentation de 67 % pour les cinq prochaines années. Parmi les dix axes prioritaires définis en décembre dernier, figure notamment l’amélioration du service TER, l’harmonisation tarifaire entre les deux ex-régions, et la multiplication des pôles multimodaux afin de faciliter les déplacements quotidiens. La mobilisation pour l’arrivée de la ligne à grande vitesse Paris-Toulouse reste aussi une un enjeu majeur.



UN COMMENTAIRE SUR Les trois grandes priorités de l’Occitanie pour 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.