mardi 19 janvier 2021
Economie Ubigreen, la start-up qui promet 15 % d'économies d'énergie aux grands groupes

Ubigreen, la start-up qui promet 15 % d’économies d’énergie aux grands groupes

©DR

EFFICACITE. Depuis Labège, Ubigreen a développé un logiciel de pilotage de la performance énergétique plus spécifiquement adapté aux grandes structures. Des groupes bancaires, des industriels et même des collectivités se sont laissé séduire par la jeune pousse qui a déjà ouvert une antenne à Paris.

 

Par Thomas Gourdin

 

S’adresser aux grands comptes lorsqu’on est une jeune start-up peut relever du parcours du combattant. Mais en moins de trois ans d’existence, Ubigreen a déjà su convaincre des collectivités et des groupes d’envergure nationale voire internationale d’utiliser ses solutions. Notamment des banques et des industriels. Un décollage express notamment favorisé par le parcours des deux fondateurs, anciens cadres de sociétés de services et d’ingénierie informatique. «Lors de nos expériences passées, Pierre-Olivier Bessol (le directeur général, NDLR) et moi-même avons souvent été en contacts avec des clients grands comptes. Nous avions donc la méthodologie pour les appréhender plus facilement», relate Julien Mériaudeau, président d’Ubigreen.

Pour expliquer ses débuts prometteurs, la start-up fait également valoir l’efficacité de sa solution en elle-même, un logiciel de pilotage de la performance énergétique qui garantit des économies d’au moins 15 % et un retour sur investissement rapide aux grandes structures. «Le principe est simple : étudier la consommation d’énergie de manière affinée, détecter les anomalies et pointer les pistes d’amélioration», détaille le dirigeant, qui met en avant l’indépendance de la jeune pousse : «Le fait que ne vendions ni d’énergie, ni de compteurs par exemple, est apprécié car nous recherchons toujours les économies maximales.»

« Nous allons déployer notre solution dans une douzaine de pays »

L’outil d’Ubigreen repose notamment sur une batterie de capteurs connectés, que la start-up ne produit pas mais qu’elle installe à des endroits précis. «C’est d’ailleurs l’un de nos secrets industriels», appuie Julien Mériaudeau. Les données collectées sont ensuite traitées par un algorithme maison pour en déduire les mesures à mettre en place pour réduire la consommation d’énergie. Un modèle qui s’adapte plus particulièrement aux grosses structures, d’où le ciblage des grands comptes.

Pour toucher cette clientèle spécifique, Ubigreen a rapidement dû se déployer à Paris. Au printemps 2014, soit dix-huit mois après sa création. Si le siège et les équipes techniques sont restés au sein de l’IoT Valley à Labège – qui regroupe une trentaine de start-up spécialisées dans les objets connectés – , toute la partie commerciale et marketing est désormais opérée depuis la capitale. Une nécessité pour rayonner à l’échelle nationale, voire s’offrir des perspectives hors des frontières hexagonales. «Les besoins de nos clients vont nous amener à déployer prochainement nos solutions dans une douzaine de pays. Nous allons bien sûr en profiter pour prospecter, mais la France reste pour l’instant notre marché prioritaire», souligne Julien Mériaudeau. Une croissance maîtrisée qui ne va pas empêcher Ubigreen de recruter. Alors que la start-up compte une vingtaine de salariés, elle prévoit des embauches aussi bien pour le développement permanent de son logiciel que pour renforcer son équipe commerciale.

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport