Un centre de solidarité pour les précaires

La Réquisition Abbé Pierre, fondée par le Droit au Logement de Haute-Garonne, fait sa mue et devient le Centre solidaire Abbé Pierre. Dans l’idée d’apporter un soutien psychologique aux personnes précaires, des activités et des services sont proposés bénévolement. – Valentin Grezet

Centre solidaire Abbé Pierre
© Franck Alix

Face à la situation urgente de plusieurs familles vivant dans la rue, le Droit au Logement 31 réquisitionnait en janvier 2017, l’ancien service de dermatologie de l’hôpital de La Grave. Le bâtiment, jusqu’alors vacant a accueilli 75 personnes et a été renommé Réquisition Abbé Pierre. Depuis, la majorité des familles ont été relogées dans des HLM et si 29 personnes occupent toujours les locaux.

L’association change la fonction et le nom du bâtiment qui devient le Centre solidaire Abbé Pierre. Le lieu sert désormais d’autres desseins. « Maintenant que nous avons des salles libres, plutôt que de les mettre en occupation, nous avons décidé de les dédier à des ateliers solidaires pour tous les précaires de Toulouse », explique Cédric Ubaldi porte-parole du Dal 31.

« On leur apporte du soutien et de la chaleur »

Selon un calendrier déterminé, des bénévoles proposent gratuitement des activités et des services : des cours de français, de l’aïkido, de la sophrologie, de la danse, des écoutes psychologiques, de l’aide administrative, des coupes de cheveux, etc.

« Par ces actions, ces personnes s’occupent et se regroupent plutôt que de rester seules. Nous leur apportons du soutien et de la chaleur. Des bénévoles sont là pour les accueillir sans leur demander un centime. Tant que l’hôpital de La Grave ne porte pas plainte, ce centre de solidarité perdurera », conclut Cédric Ubaldi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.