samedi 24 octobre 2020
Actualités Toulouse : record du nombre d’abandons d’animaux au mois de juillet

Toulouse : record du nombre d’abandons d’animaux au mois de juillet

L’été est traditionnellement synonyme d’une forte hausse des abandons d’animaux, provoquant la saturation des refuges. En ce mois de juillet, l’association ATPA-SPA de Toulouse constate des chiffres records. La vice-présidente bénévole appelle les propriétaires à faire preuve de responsabilité.

Record d’abandons d’animaux au mois de juillet. ©pixabay

Depuis le début du mois de juillet, 95 chiens et chats abandonnés ont été accueillis par l’ATPA-SPA (Association toulousaine pour la protection animale) de Toulouse. Anne-Marie Aubert, la vice-présidente bénévole du refuge, explique que l’été est une période toujours particulièrement compliquée : « Des propriétaires irresponsables partent en vacances et ne veulent pas assumer leur chien ou leur chat, ou bien certains déménagent et ne font pas suivre leurs animaux. »
En moyenne, l’ATPA-SPA recense 29 abandons de chiens par mois. Et alors que ce chiffre a été relativement stable durant le confinement, depuis début juillet, la hausse est considérable. « Nous en avons accueilli 41 pour le moment. Soit 30 % de plus qu’un mois classique de l’année », selon Anne-Marie Aubert.
Malgré cette hausse d’abandons de chiens (774 depuis le début de l’année), le refuge parvient à avoir un flux régulier grâce aux adoptions (784). En ce qui concerne les chats, en revanche, le nombre d’abandons dépasse celui des adoptions. « En moyenne, dans une année, nous en accueillons entre 650 et 700. Depuis le mois de janvier, entre les abandons et les mises en fourrière, 305 chats sont arrivés à l’association et 272 en sont partis. »

54 abandons de chats au mois de juillet

Pour les félins aussi, juillet constitue un record. « Nous en sommes actuellement à 54 abandons, alors que la moyenne est de 20 par mois en temps normal, c’est énorme. Et juillet n’est pas terminé ! » s’indigne Anne-Marie Aubert. Selon cette dernière, l’été est encore plus problématique pour les chats : « Beaucoup ne sont pas stérilisés, certains propriétaires les laissent se reproduire parce qu’ils ne font pas suivre leurs animaux. Voilà comment le refuge se retrouve débordé. » Autre difficulté, les adoptions estivales se font rares. L’ATPA-SPA n’en a enregistré que 12 en juillet.
Pour éviter la surcharge, l’ATPA-SPA met donc en place des partenariats avec d’autres associations de protection. Surtout, Anne-Marie Aubert appelle les propriétaires à faire preuve de responsabilité, et invite les personnes souhaitant et pouvant accueillir un animal à adopter au refuge. Elle se dit d’ailleurs favorable à la proposition de loi qui pourrait être votée à l’Assemblée, sur le permis de détention d’un animal.

Léa Barrau

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport