samedi 4 décembre 2021

Contact

ActualitésToulouse : Inauguration d’Energibio, l’unité de production d’énergie verte de Ginestous-Garonne

Toulouse : Inauguration d’Energibio, l’unité de production d’énergie verte de Ginestous-Garonne

L’unité de méthanisation Energibio, installée sur le site de la station d’épuration de Ginestous-Garonne, est inaugurée ce lundi 15 novembre. L’objectif est de produire un gaz “vert”, capable de fournir de l’énergie à 11 000 habitations.

 Covid-19 eaux usées station d'épuration de Ginestous Toulouse Energibio
L’unité de production d’énergie verte “Energibio” est inaugurée aujourd’hui à la station d’épuration de Ginestous à Toulouse @ ToulouseMétropole

Dans le cadre du Plan Climat Énergie Territorial de Toulouse Métropole, le maire Jean-Luc Moudenc et la présidente de la Région Occitanie Carole Delga inaugurent aujourd’hui l’unité de méthanisation Energibio. Cette dernière est installée sur le site de la station d’épuration Ginestous-Garonne, au Nord de la ville. Elle a pour objectif de réutiliser les boues issues du traitement des eaux usées pour produire un gaz “vert”, appelé biométhane. Il est composé à 97 % de méthane et 3 % d’autres gaz.

Production d’énergie pour 11 000 foyers

Methanisation Energibio Toulouse
Schéma du processus de méthanisation d’Energibio à Toulouse @ToulouseMétropole

Cette production d’énergie verte et renouvelable servira, dès la première année d’exploitation, à produire 50 millions de kilowatts/heure (GWh) de biométhane. Ce gaz sera ensuite transformé en chauffage ou en eau chaude pour fournir, chaque année, 11 000 foyers. Il pourrait également servir à faire circuler les bus Tisséo de la ville, à hauteur de 230 véhicules par an. Grâce à ce dispositif, Toulouse Métropole espère éviter l’émission de 10 000 tonnes de CO2 chaque année.

Le second objectif est de faire évoluer la station d’épuration de Ginestous-Garonne en une station de “valorisation” des eaux usées. Jusqu’alors, son activité consistait à traiter quotidiennement les 125 000 mètres cubes d’eaux usées produites par les habitants de la métropole, pour les dépolluer et les rejeter dans la Garonne. Elle sera désormais capable de produire de l’énergie respectueuse de l’environnement. L’intérêt est aussi de réduire considérablement les odeurs puisque la méthanisation divise de plus de moitié la quantité de boues à éliminer, qui passera de 15 000 tonnes à 7 000 tonnes par an.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img