mardi 20 octobre 2020
Actualités Sorties en Haute-Garonne : villages tranquilles et vallées secrètes

Sorties en Haute-Garonne [1/6] : villages tranquilles et vallées secrètes

A l’heure où le déconfinement s’opère jour après jour en France, le département de la Haute-Garonne a une belle carte à jouer pour relancer son économie touristique avec ses grands airs de campagne et de montagne. Voici quelques idées de visites et sorties à quelques kilomètres de Toulouse, en Haute-Garonne.

Le village de Bourg-d’Oueil CC Père Igor-Wikipedia

Les Pyrénées comme horizon

Terrain de découverte incomparable, la montagne haut-garonnaise s’offre en majesté dans une nature préservée aux beaux jours. C’est ici que le fleuve Garonne fait son entrée en France, traversant le village de Saint-Béat et son marbre blanc. Dans la vallée voisine, c’est le Pays de Luchon qui se livre avec son grand terrain de jeu et de performance disponible 365 jours par an : c’est aussi l’endroit idéal pour l’observation des cervidés, des izards, des marmottes et des grands rapaces des Pyrénées. Enfin, ce sont les trois vallées, entre Cagire, Gar et Paloumère qui s’étirent autour d’Aspet et font le ravissement des parapentistes, randonneurs et vététistes.

La sélection de Haute-Garonne Tourisme :
– La quiétude de la vallée d’Oueil et ses 8 petits villages aux toits d’ardoise
– Suivre la route des tables d’orientation. Sans être obligé de chausser les crampons, des points de vue vous offrent le meilleur panorama. • Le balcon naturel du plateau de Superbagnères (depuis la crête). Accessible en voiture ou en télécabine depuis Luchon, puis parcourir environ 500 mètres à pied. • Le Col de Balès au-dessus du village de Bourg d’Oueil (accessible en voiture ou à vélo pour les plus courageux !) • Le sommet de la station du Mourtis à contempler de la terrasse de son restaurant d’altitude Le Louzat • La Table d’Orientation à Sode, sur la route d’Artigue. Accessible en voiture ou à vélo depuis Luchon.
La route des églises romanes des vallées pyrénéennes (Oueil, Larboust, SaintBéat)…
– Se promener avec des ânes à la ferme d’Oulan Bat
– Promenade dans le village d’Artigue avec déjeuner au restaurants des Hauts Pâturages, l’un des plus beaux points de vue de Haute-Garonne.
– Retrouvez à Saint-Béat toutes les œuvres en marbre qui jalonnent le village tout en
découvrant ce merveilleux site en bord de Garonne, à flanc de montagne.

Saint-Bertrand-de-Comminges-Valcabrère au grand air

Au pied des Pyrénées, avec son imposante cathédrale dressée sur un piédestal rocheux et ses humbles maisonnettes médiévales protégées par des remparts, cette cité de 300 habitants est classée Plus Beaux Villages de France. Le village de Saint-Bertrand-de-Comminges domine des vestiges gallo-romains et la basilique romane Saint-Just-de-Valcabrère. Etape importante sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, la cathédrale recèle l’un des plus beaux cloîtres des Pyrénées.

La sélection de Haute-Garonne Tourisme :
– Nouveau : quatre circuits St Bertrand-Valcabrère au Grand Air : Parcours “Panorama”, le
nez au vent ; Parcours “Le Nom de la rose”, découverte médiévale ; Parcours “Sucré, salé”, producteurs circuits courts ; Parcours “A bicyclette”, avec votre vélo pour un bol d’air. A faire en libre, document disponible aux Olivétains.
– Se promener dans les ruelles de la ville haute et admirer les façades médiévales des maisons privées avec leurs lourdes portes de bois sculpté.
– Pique-niquer à côté de la basilique Saint-Just-de-Valcabrère et profiter de la vue.
– Emprunter à pied le GR 78 (départ parking de la ville basse) qui vous conduira au village de Mont en 20 minutes : l’un des plus beaux point de vue sur Saint-Bertrand. Ce sentier se poursuit dans les collines boisées.

Pays Toulousain et vins de Fronton

Le Nord de la Haute-Garonne dénommé aussi “Pays Tolosan” se consacre à la culture du vignoble de Fronton et à la perpétuation d’un certain art de vivre hérité d’un riche passé. Un caractère inscrit dans ses vieilles pierres, ses paysages et ses traditions.

La sélection de Haute-Garonne Tourisme :
– Suivre la Route des pigeonniers avec l’Office de Tourisme de Save & Garonne.
– Visiter le parc à la française du Château de Laréole et poursuivre la visite en découvrant l’exposition temporaire qui investit les lieux chaque été.
– Déguster la Négrette, un cépage noir unique au monde qui fait la spécificité du vignoble de Fronton (AOP) et produit des vins aromatiques empreints de fruits noirs et rouges, de réglisse et de notes poivrées. Les vignerons adhérents au label Vignobles & Découvertes vous accueilleront dans leur domaine pour vous montrer leur savoir-faire.
– Chaque samedi matin, l’un des plus beaux marchés de la région siège sous la halle de Grenade-sur-Garonne.
– Flâner à Villemur-sur-Tarn en suivant ses anciens remparts, la tour de Défense en brique cuite, le pont suspendu et les digues qui protègent la ville.

Lauragais et canal du Midi

Le Lauragais, jadis baptisé “Pays de Cocagne” et “grenier à blé du Languedoc” jouit d’un patrimoine bâti et agricole incomparable. Le canal du Midi qui serpente sur ses sols fertiles nous invite à un doux et lent périple, au rythme de la nature.

La sélection de Haute-Garonne Tourisme :
– Découvrir les nombreux châteaux de Lauragais. D’abord châteaux-forteresses, dont subsistent des vestiges à Auriac-sur-Vendinelle (donjon clocher), ce sont les châteaux du pastel qui prennent ensuite la vedette : on en compte environ 70 (Escalquens, Mauremont, Montgeard…) Le château de Bonrepos-Riquet fait figure d’emblème : c’est ici que Riquet y étudia son “Modèle hydraulique” pour alimenter en eau son futur canal du midi.
– Suivre la route des clochers-murs qui attire immanquablement le regard : Baziège, Villefranche-de-Lauragais mais aussi Saint- Rome, Montesquieu-Lauragais, Renneville, Montgiscard…
– S’élancer à vélo sur l’ancien chemin de halage du canal du Midi vers le Sud-Est jusqu’à Port-Lauragais. Aménagé en voie verte, ce parcours traverse de nombreux villages typiques, de remarquables écluses (Négra, Ayguesvives, Renneville…), des ports (celui de Gardouch avec ses péniches colorées et de Port-Lauragais avec la Maison de la Haute-Garonne sont les plus remarquables).
– Les samedis matins le marché de Revel rassemble les producteurs de la région sous l’impressionnante halle médiévale en bois du XIVe siècle surmontée de son beffroi. Il figure parmi les 100 plus beaux marchés de France.

Garonne et coteaux de Gascogne

Les coteaux de Gascogne servent d’écrin au fleuve Garonne. De la cité commerçante de Montréjeau à Saint-Gaudens, en passant par Saint-Martory puis Martres-Tolosane, les promeneurs s’arrêteront à Cazères, ancien port sur le fleuve et à Carbonne ancienne bastide fortifiée. Poursuivez vers Aurignac pour découvrir ses enceintes médiévales et son donjon, Rieux-Volvestre et sa somptueuse cathédrale puis les bastides de l’Isle-en-Dodon et Boulogne-sur-Gesse.

La sélection de Haute-Garonne Tourisme :
Montmaurin, son tout nouveau musée ouvert en 2020 et sa villa gallo-romaine méritent le détour.
– Emprunter la route des crêtes depuis Rieumes jusqu’à Montmaurin en passant par Pouy-de-Touges et Fabas pour s’offrir de magnifiques points de vues sur les Pyrénées et la vallée de la Garonne.
– Visiter le village médiéval d’Aurignac et son musée préhistorique de l’Aurignacien : 300 objets, des armes aux statues en passant par les ossements d’animaux préhistoriques y sont exposés.
– Pique-niquer en bord de Garonne à Le Fauga, près de la chapelle de l’Aouach.
– Découvrir le centre historique de Saint-Gaudens en suivant le sentier ocre. Cette balade d’1,2 kilomètre est accessible à tous.

Source: communiqué de Haute-Garonne Tourisme

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

1 COMMENTAIRE

  1. merci de promouvoir nos merveilleux sites pyrénéens,sachant que l’évasion est aux portes de Toulouse.Nous soutenons la proposition de Carole Delga concernant les autoroutes:il est aberrant que le gouvernement ne puisse agir dans ce sens auprès des concessionaires,en leur demandant de diminuer les dividendes aux actionnaires !Les arguments de JB Lemoyne ne sont pas recevables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport