mercredi 27 janvier 2021
Actualités Le Petit Beaubourg : Un petit coin branché de capitale

[Shop’n saveurs] Le Petit Beaubourg : Un petit coin branché de capitale

PARI(S). Brasserie le midi, bar d’ambiance et de grignotage le soir, Le Petit Beaubourg vient de prendre ses quartiers sur la place des Carmes. Revendiquée, l’inspiration parisienne se veut un atout de différenciation dans l’importante offre de restauration et de sortie toulousaine.

Par Thomas Gourdin

La place des Carmes s’encanaille de faux-airs parisiens. Voilà tout juste une semaine, le bien-nommé Le Petit Beaubourg a ouvert ses portes en lieu et place du bar Le Diagonal. A la tête de cet établissement disposant de 70 places assises sur deux niveaux, un tout jeune trio qui affiche 24 ans de moyenne d’âge : Jules-Adrien Duriez, également patron de l’Ice Club dans la rue des Gestes, Jules Baupin, qui vient de céder le Saint T sur la place Saint-Étienne, et Mickaël Mathieu.

Ces trois Toulousains assument pleinement leur inspiration parisienne. « Il y a pas mal d’idées à prendre là-bas », soulignent-ils. A commencer par la déco. Typique, élégante, vintage, soignée par un architecte d’intérieur et rehaussée d’objets chinés dans les brocantes. « Nous voulions quelque chose de différent, que l’on retrouve très peu ici », appuient les associés. Et pour le nom ? C’est Jules-Adrien Duriez qui répond : « Je vais très souvent à Paris, je suis fan de cette ville. J’adore Beaubourg et le Marais, et l’architecture du parking des Carmes me fait un peu penser à celle du centre Georges-Pompidou. »

De la brasserie au bar d’ambiance

Côté papilles, là aussi le concept se veut travaillé avec une large place accordée aux produits des commerçants voisins, parmi lesquels le fromager Sena ou la Casa Italia. Le midi, Le Petit Beaubourg propose une carte typique de brasserie avec des formules allant de 11 à 17€. Les grands classiques, de la bavette au quart de poulet, de la salade César au burger, côtoient des curiosités comme les ravioles de saison en salade les gnocchis à la façon du chef. Le soir, le lieu se transforme en bar d’ambiance où l’on grignote en groupe et où l’on peut notamment suivre les événements sportifs sur grand écran. La carte bascule vers des plats à partager, tels que les émincés d’entrecôte, les cromesquis d’agneau au foie gras et à l’Armagnac ou les traditionnels plateaux de fromage et de charcuterie. Les noix de Saint-Jacques, émulsion de beurre à la pêche et copeaux de mangue s’affichent déjà comme un must.

Pour accorder le tout, la carte des vins s’accompagne d’une large gamme de whiskys, rhums, vodkas, gins et autres alcools forts. Sans oublier les cocktails. On citera la boisson signature, le Beaubourg : pommes fraîches, basilic, concombre, citron, gin et jus de pomme. Ou le très girly Pépette : vodka, fraise fraîche et champagne. De quoi accompagner l’ambition des trois associés, qui souhaitent « faire revivre cette partie de la place des Carmes ».

37, place des Carmes

31 000 Toulouse

Tél. 05.61.25.86.51

lepetitbeaubourgtoulouse.com

 

Tarifs : Formules midi : de 11 à 17€

www.lepetitbeaubourgtoulouse.com

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport