Le redac chef de la semaine : Laurent Husson

Laurent Husson (16-03-2016)┬®franckalix-5

Toulousain de coeur, lorrain d’origine, Laurent Husson est passionné depuis toujours par la conquête spatiale et la manière de la raconter. Aujourd’hui à la tête d’European X Lab, premier laboratoire privé dédié exclusivement à la conception et au développement d’écosystèmes innovants basés sur les technologies de rupture issues du secteur aérospatial, il met sa passion et son expertise au service du développement économique.

L’assouplissement de l’encadrement de l’IVG est-il une avancée?

De mon point de vue, l’IVG a été une révolution extrêmement positive. Toutes les décisions qui peuvent être prises pour favoriser la liberté d’accès à l’IVG, la liberté que l’on peut avoir de bénéficier du combat antérieur des femmes pour l’IVG sont une avancée. Je ne suis pas un spécialiste du domaine, mais sur un plan humain, mon regard sur la question est plutôt de dire que tout ce qui permet la simplification à ce recours lorsqu’on le souhaite est positif. Il est très important de continuer à l’encadrer avec rigueur vis-à-vis des jeunes, ce n’est pas du tout une intervention ni une décision anodine. Je suppose que l’important est l’équilibre entre un accès facilité et cet encadrement rigoureux.

Les cabinets dentaires low-cost…

Je répondrais que je suis prudent, sceptique quand on me parle de low-cost dans le domaine médical. Les professions dentaires nécessitent une très grande exigence et une grande technicité, et bien sûr, des technologies de plus en plus innovantes. Je ne suis pas sûr que tout cela soit maitrisé dans les propositions low-cost. Certes, il faut trouver des solutions pour que les soins dentaires de tous types soient accessibles au plus grand nombre, même aux plus démunis. Malgré la sécurité sociale et les complémentaires santé, certains soins ne sont pas remboursés comme il le faudrait. Faire du low-cost face à une profession qui demande tant d’expertise et d’investissement n’est pour moi, pas la solution. Peut-être se trouve-t-elle dans l’augmentation des soutiens liés au remboursement de certains soins…

Le 30e congrès mondial des astronautes à Toulouse

Astronaute est un métier formidable qui allie technologie, recherche et aventure. J’ai eu la chance de rencontrer de très nombreux astronautes dont Claudie Haigneré, c’est un métier que j’ai découvert de manière très concrète. Il est vrai que je serais incapable d’être astronaute. Mais ils sont les vrais aventuriers qui préparent le futur au-delà de notre planète, qui préparent l’humanité à aller ailleurs, quand le climat de notre planète ne nous permettra plus d’y rester. Accueillir le 30e Congrès des Astronautes en 2017 est une chance pour Toulouse. Il mettra un coup de projecteur sur ces métiers du spatial. Les astronautes seront présents, peut-être pas créer des centaines de vocations, mais pour l’expliquer, lui redonner du sens auprès des jeunes notamment. Car c’est un vrai métier scientifique et utile.

Loi du travail : est-ce que les Prud’hommes sont un frein à l’embauche?

Je dirais non. Le sujet principal de la loi travail, ce n’est pas le plafonnement des indemnités prudhommales. Le plus important pour moi est d’améliorer la flexibilité des contrats de travail et donc la manière d’embaucher et de recruter. Quand on embauche quelqu’un, la priorité est de s’inscrire intelligemment dans le contexte économique dans lequel on se trouve au moment où on l’embauche. L’emploi a besoin de flexibilité, car les moyens d’embaucher en CDI ou CDD ne sont pas toujours présents sur le moment. Ce qui compte, à mon avis, c’est la capacité d’aménager les conditions d’embauche et de travail. Non pas de se projeter dans un conflit ou un risque éventuel aux Prud’hommes dès le stade du recrutement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.