samedi 27 novembre 2021

Contact

ActualitésLa Centrale : L’îlot merveille

La Centrale : L’îlot merveille

 

 

Mutation. Le 5 juin, un nouveau bar à tapas a ouvert ses portes sur l’île du Ramier. Dans une centrale hydroélectrique désaffectée, les gérants ont transformé un lieu glauque laissé à l’abandon en un véritable coin festif et propice à la détente. Visite.

 

Par Antoine Vergnaud

 

Voilà plusieurs années que Jean-Pierre Rives attendait ce moment! En 1996, l’ancien rugbyman et capitaine du Stade Toulousain achète avec Thierry Heuillet ce coin de verdure, que seuls les habitués de balades sur l’île du Ramier connaissent bien, situé derrière les terrains d’entraînement du TFC. En proie au squat et autres activités illicites, cette ancienne centrale hydroélectrique commence à reprendre des couleurs en février 2016 lorsque la moitié du terrain est rachetée par Romain Moncamp. L’ancien patron du Warm Up, 30 ans, propose alors à l’ancien sportif international reconverti en sculpteur de faire de ce lieu un restaurant. Associé à Boris Diaz et Olivier Satragno, Romain Moncamp, qui possède également plusieurs boîtes de nuit et restaurants dans la Ville rose, entame la transformation de ce lieu en bord de Garonne. Si le bâtiment principal est dédié aux cuisines, la principale nouveauté réside en une terrasse de plusieurs étages qui surplombe un coin de sable avec buvette. Et surtout dans la décoration, véritable pièce maîtresse du projet. A l’entrée, une sculpture métallique imposante, réalisée par Jean-Pierre Rives, accueille les visiteurs. Côté terrasse, la tâche a été confiée à Claude Bonnal. Le décorateur industriel, 30 ans de métier dans les doigts, replace des éléments d’usine, tôles, bidons vieux de la première guerre mondiale, transformateurs électriques et palettes métalliques, dans un contexte extérieur. « L’art est partout, y compris dans ces objets réalisés par la main de l’Homme et nous voulons interpeller les gens sur le fait qu’on peut créer avec tout ce qui nous entoure », indique l’artiste. Derrière la Centrale, les clients pourront déguster à toute heure des tapas espagnoles et autres recettes méditerranéennes (trois chefs ibériques ont été recrutés), entourés de verdure, d’un bout de Garonne et d’assemblages en tous genres. Le tout sous un jeu de lumières à découvrir…

Le futur restaurant fait pour l’instant l’objet d’une autorisation temporaire (3 mois) de la mairie, mais les associés entendent bien concrétiser leur projet. « On s’est lancés juste avant l’été, avec l’EURO 2016, et nous aimerions dans le futur ouvrir la Centrale 6 mois par an, de mai à fin octobre », indique Romain Moncamp. Quoi qu’il arrive, les associés ont au moins le mérite d’avoir fait renaître de ses cendres un endroit voué à l’oubli, en une guinguette au décor paradisiaque.

 

 

 

Infos pratiques :

 

Île du Ramier

Lundi à jeudi de 15h30 à 2h

Vendredi à dimanche de 12h à 2h

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img