lundi 2 août 2021

Contact

Actualités Didier Gardinal

[Interview décalée] Didier Gardinal

Agent général d’assurance de métier, Didier Gardinal est plus connu dans la région pour sa casquette de président de la Chambre de commerce et d’industrie de Midi-Pyrénées avec laquelle il guide les entreprises régionales. Il l’a posée, quelques minutes, le temps de répondre à nos questions… décalées.

 

La phrase que vous ne supportez pas d’entendre ?

« Ce n’est pas possible, on n’y arrivera pas ! » Je ne comprends pas que l’on baisse les bras avant d’avoir commencé.

Un cauchemar qui a hanté vos nuits ?

Arriver en retard à mes rendez-vous, réunions, examens… je ne supporte pas les gens qui sont en retard ou les manifestations qui ne commencent pas à l’heure.

Quel est votre plus beau souvenir d’enfance ?

Lorsque mes parents, ouvriers, ont eu leur première voiture, une 203 noire avec la flèche sur le côté comme clignotant. Ils nous ont emmenés à la mer, sur les plages du nord pour la première fois. L’eau était à 17°, on s’est régalé.

Votre plus grosse gaffe ?

Dire à un client : « Hier je suis passé, j’ai vu votre maman, elle m’a dit que vous seriez là aujourd’hui !» Et lui de répondre : « Ce n’était pas ma maman mais mon épouse !!! »

Votre plus grande peur ?

J’ai été le témoin d’un accident de la route il y a quelques années. La voiture qui me précédait a heurté un cycliste, qui a fait un bond de plusieurs mètres au-dessus de la voiture. Moi, je l’ai évité de peu. J’ai téléphoné aux pompiers, j’ai appris par la presse qu’il était décédé.

Votre plus belle expérience ?

Il y en a eu beaucoup de belles expériences, je retiendrai celle qui dure depuis plus de 40 ans, c’est  une passion, se mettre au service des autres, de la collectivité. Elle est parsemée de rencontres extraordinaires.

Votre plus gros fou rire ?

En écoutant l’émission de Laurent Gerra à la radio, seul dans la voiture. Je rentrais à la maison et les gens qui me croisaient devaient se demander ce qui m’arrivait.

Quelle est votre émission TV préférée ?

« Des racines et des ailes ».

Et celle que vous détestez ?

Toutes les émissions de télé réalité.

  Qu’est-ce qui vous fait rire ?

Je suis très bon public ! En ce moment c’est Laurent Gerra sur RTL.

Quel est votre péché mignon ?

Un bon repas entre amis, qui commence par un grand whisky.

La pire soirée que vous ayez connue ?

Il n’y a pas si longtemps, un opéra auquel je n’ai encore rien compris ! Je ne dois pas être assez connaisseur, j’ai failli partir avant la fin, j’ai d’ailleurs oublié son titre.

Le pire cadeau que vous ayez offert?

Des matériaux de construction pour aider un membre de ma famille à terminer des travaux dans sa maison.

« Un bon repas entre amis, qui commence par un grand whisky. »

Votre restaurant toulousain préféré?

Si j’en cite un je vais me fâcher avec tous les autres et mon restaurant préféré n’est pas à Toulouse.

Quelle est la chanson que vous aimez fredonner sous la douche?

Une chanson culte pour moi qui parle d’amitiés, d’Herbert Pagani : « la bonne franquette ».

Quel est votre gadget préféré?

Un très petit panneau de basket accroché dans mon cellier avec une balle miniature, qui me permet de tester mon adresse (elle n’est plus très bonne) et de décompresser.

Quel est votre destination préférée?

Toujours la prochaine car c’est un signe de vacances, de repos, de découverte. J’ai un faible pour les pays du Nord. Avec mon épouse, nous avons commencé un tour des capitales européennes.

Quel est votre animal préféré?

Le whippet, un petit lévrier, une vraie Ferrari ! J’en ai eu un qui arrivait à attraper lapin et perdrix à la course, autour de notre maison. Et il était très doux et « amitieux ».

Si la fin du monde approchait, que vous empresseriez-vous de faire?

Réunir ma famille, enfants, petits-enfants et trouver un moyen d’être dans le ciel, dans un avion par exemple, pour essayer d’y échapper. C’est comme pour tout le reste, je ne baisse pas les bras! J’essaye de trouver des solutions.

 

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img