lundi 2 août 2021

Contact

Actualités Anne Tousche

[Interview décalée] Anne Tousche

Secrétaire fédérale du Parti socialiste, elle est signataire de la Motion A (Le renouveau socialiste). Elle est également chargée de mission « Discours et éditoriaux » au Conseil régional, pourtant il semblerait qu’elle soit plus adepte des actes que des longs discours…

 

La dernière fois que avez susurré des mots bleus à quelqu’un?

Ce matin en partant, à mon «amoureux de poche», un jeune chat de gouttière nommé Lancelot.Ça compte ? Vous n’en saurez pas davantage.

 

Quelle note mettriez-vous à votre physique ? (sur 20)

Disons la moyenne. Un peu plus quand je sors de chez le coiffeur. Un peu moins après une journée de boulot rallongée d’une bonne réunion qui a duré.

 

En amour, quel est le secret de l’harmonie?

Un partage équitable des tâches ménagères? Et quelques facteurs tout à fait insaisissables… Heureusement !

 

Et la fausse note qui peut tout gâcher ?

A part le «Chérie, y’a quoi pour le dîner?», rien d’irrécupérable…

 

Quel est le compliment qui vous a le plus touché ?

« Tu es la meilleure maman du monde » est évidemment en tête du palmarès.Dans un autre registre, un de mes anciens patrons, qui a compté dans mon parcours, me trouvait «un caractère de chien mais un certain sens politique». Ça m’est resté comme un encouragement.

 

Quel est votre principal défaut dans la vie tous les jours ?

Il y en a quelques-uns… et même davantage ! Disons que je suis une fille assez entière, ce qui me vaut, parfois, une réputation de casse-pieds (on ne rit pas !). Ca ne semble pas s’arranger en vieillissant mais j’y travaille.

 

Avez-vous déjà menti sur votre âge ?

Adolescente, bien sûr, pour pouvoir rentrer dans la boîte à la mode ou la salle de ciné qui projetait « Le silence des agneaux ». J’en ai fait des cauchemars pendant une semaine, d’ailleurs. Plus vraiment depuis, à part pour tenir tête à la vendeuse d’une parfumerie qui me tendait une batterie d’échantillons de crème antirides.

 

La question qu’on ne vous a jamais posée mais à laquelle vous aimeriez répondre?

«Je pars demain faire le tour du monde. Je t’emmène? ».

 

« Je suis attachée à mes gants de boxe, l’un de mes loisirs favoris. »

 

Quelle est la dernière personne que vous vous êtes mise à dos ?

Mon banquier après lui avoir dit tout le bien que je pensais de certaines pratiques (façon de parler bien sûr).

 

Avec qui aimeriez-vous échanger votre vie le temps d’une journée ?

Avec un/une bénévole d’une ONG dans une situation d’urgence. J’ai le goût de l’engagement mais aussi un certain appétit pour l’aventure et le besoin de me sentir utile. Ce doit être une expérience forte et structurante. Un jour peut-être…

 

Quelle est la dernière chose que vous faîtes avant de vous coucher?

Je prends un instant pour revenir sur la journée écoulée et… reporter à plus tard tout ce qui peut l’être, en «procrastineuse» de compétition. 24h, c’est souvent trop court pour une journée de maman active. Il faudrait revoir ça !

 

Pour vous, quel est le plus gros tue l’amour?

Le train-train quotidien. Une eau de toilette trop poivrée ou des chaussettes blanches avec un costume sombre, c’est pas mal non plus… Le diable se cache dans les détails.

 

L’objet personnel qui vous tient le plus à cœur ?

Je suis attachée à mes gants de boxe, l’un de mes loisirs favoris.

 

Quand vous partez en vacances, qu’emportez-vous toujours dans votre valise ?

Un bouquin. Toujours. Le «Guide du routard» quand je voyage. Une paire de pantoufles, mon petit confort.

 

Quel trait de caractère vous fait fuir chez les autres ?

Je fuis les monsieur/madame «moi je», les gens pétris de certitudes, les réactionnaires de tout poil. Chez les hommes, le machisme me crispe.

Quelle est la dernière fois où vous avez manqué de courage ?

Régulièrement, devant ma pile de repassage.

 

Quel est votre juron préféré ?

Si je vous dis « Saperlipopette » vous ne me croirez pas, si ? En bonne fille du Sud-Ouest, j’ai le verbe haut. Il y en a donc une collection mais je reste assez classique dans l’exercice. Pour le reste, je vous laisse deviner… J’ai été élevée tout de même, pas seulement nourrie !

 

Avez-vous des photos dans votre portefeuille ?

Celles de mes trois craspouilles, en « petites filles modèles », devant l’objectif du photographe de l’école. Une fois n’est pas coutume.

 

Que faites-vous encore en cachette ?

Descendre le pot de Nutella à la cuillère… Mais chut !

 

 

 

 

 

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img