samedi 27 novembre 2021

Contact

Actualités La solidarité s’organise pour Noël

[Dossier] La solidarité s’organise pour Noël

Cette semaine, la rédaction du Journal Toulousain s’est penchée sur les acteurs locaux qui oeuvrent pour que tout le monde ait le droit de passer de belles fêtes de fin d’année

La chaleur humaine pour rompre l’isolement

©pascal_simonin

Depuis 70 ans, l’association Les Petits frères des pauvres lutte contre la solitude des personnes âgées. Actifs toute l’année, les 500 bénévoles de la région se mobilisent aussi en ces périodes de fêtes. « Nous organisons des repas collectifs le 24 décembre à midi dans plusieurs restaurants. Et pour ceux qui ne peuvent ou veulent se déplacer, nous leur apportons un repas à domicile et le partageons avec eux. Enfin, nous nous rendons dans les hôpitaux et maisons de retraite, munis de cadeaux pour passer un moment avec les résidents », explique Nadia Mounier de l’association.

Des réveillons pour tous

©Fondation de France

La Fondation de France collecte des fonds privés pour les redistribuer à des projets d’intérêt général, tous domaines confondus. «En Haute-Garonne, dans le cadre de ses appels à projets pour les réveillons de la solidarité, l’organisme a financé celui d’un groupe de jeunes de l’association Aden-s », note Béatrice Beausse, déléguée régionale Sud-Ouest. Ils se produiront au foyer Adoma Toulouse Saint-Cyprien, où vivent une quinzaine de Chibanis, le 22 décembre. Là, ils ont recueilli les témoignages de ces personnes âgées immigrées pour les mettre en musique et leur offrir un réveillon festif.

Des Pères Noël au grand cœur

L’homme en rouge a encore du mal à trouver le chemin du domicile de certains enfants. Pour l’aider, les Pères Noël verts du Secours Populaire proposeront aux enfants et familles en difficulté des jouets, des livres, des colis alimentaires festifs, mais aussi des spectacles, des sorties… partout en France. Pour encourager à la mobilisation, le Secours Populaire a ouvert cette année le site web “Devenez Père Noël vert”. Jusqu’au 4 janvier, cette campagne permet de donner plus de visibilité aux actions de fin d’année de l’association.

 

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img