mercredi 8 décembre 2021

Contact

ActualitésFlorence Canava, le sens de l’orientation

Florence Canava, le sens de l’orientation

Créée en 2012, l’association Capital Filles accompagne les lycéennes de terminale de quartiers prioritaires ou ruraux via une marraine qui les aide dans leur orientation professionnelle. Florence Canava, responsable commerce-valorisation-innovation de Véolia en Midi-Pyrénées chez Veolia a été l’une de ces marraines avant de devenir déléguée de l’organisme. – Pauline Vilchez

© Franck Alix

Exploration

Florence Canava est d’origine corse. « Toute ma famille y vit, j’y vais régulièrement pour me ressourcer » s’exclame-t-elle. Véritable globe-trotteuse, elle a voyagé aux Etats-Unis, en Thaïlande, sur l’Île Maurice…et rentre tout juste d’un séjour à Bali . « Mais mon pied-à-terre c’est Toulouse, j’aime cette ville et je m’y sens bien. Je suis à proximité de la mer, des Pyrénées, et de Blagnac pour aller en Corse » s’amuse-t-elle.

Option

« À l’aise dans le système scolaire » et diplômée d’un Bac ES, Florence Canava envisage de travailler dans la production audiovisuelle mais choisit finalement de partir aux États-Unis où elle obtient un bachelor. De retour en France, elle se lance dans un BTS publicité-communication puis intègre une école de commerce, où elle découvre l’écologie lors d’un stage : « J’ai fait mes armes pendant huit ans dans une PME qui collecte et recycle le verre ».

Déclic

En 2001, elle devient commerciale chez Veolia. Après une rapide évolution de poste, elle suit une formation de coaching pour encadrer une équipe : « une véritable révélation » sourit celle qui réalise l’importance du « bien-être en entreprise et à quel point l’accompagnement des salariés est la clé de la réussite ».

Guider

Il y a deux ans, sa responsable lui propose de devenir marraine d’une lycéenne pour l’aider à s’orienter : « J’ai trouvé le concept de Capital Filles génial ! J’aurais aimé que quelqu’un m’épaule pour créer un lien entre le lycée et le monde professionnel » insiste-t-elle. Cette année, elle est déléguée de l’association : « Je vais dans les lycées parler du projet et dans les entreprises pour débusquer de nouvelles marraines ».

Transmettre

« Pouvoir aider quelqu’un me plaît beaucoup, j’ai l’impression d’être utile à la société » explique-t-elle. Fille unique, Florence Canava a toujours été très entourée par sa famille. « Alors pouvoir le faire à mon tour, c’est important ». Sa devise : ne jamais baisser les bras. « Je m’estime chanceuse de pouvoir exercer un métier que j’aime, c’est un juste retour des choses » conclut-elle.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img