jeudi 9 décembre 2021

Contact

ActualitésMouts de l'émission "Nus et culottés" se dévoile...

Mouts de l’émission “Nus et culottés” se dévoile…

AU POIL – Le Toulousain Guillaume Mouton alias Mouts et son comparse Nans Thomassey voyagent en France et en Europe, dans le plus simple appareil, pour l’émission ‘’ Nus et culottés ’’, diffusée sur France 5. Ils arrivent à se déplacer, se nourrir, se loger grâce à la seule générosité des gens.

©DR

Vous avez peut-être déjà aperçu leurs deux paires de fesses sur le petit écran. Depuis 2012, les ex-étudiants toulousains Nans et Mouts se sont lancés dans un défi pour le moins culotté : voyager sans un sou en poche ni un vêtement sur le dos. Le seul moyen d’atteindre leur but : la générosité des gens, au fil de leur trajet. Des aventures qu’ils relatent dans l’émission ‘’ Nus et culottés ’’ diffusée sur France 5.

Cette idée folle a germé en 2010 dans la tête de ces deux amis qui se sont rencontrés sur les bancs de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) à Toulouse. Avant de se lancer ce défi, les deux mordus de voyages partaient séparément : Mouts pour une traversée des États-Unis, à la découverte des acteurs du développement durable ; Nans en bateau-stop. « Un jour, on a eu envie de retrouver le goût de l’aventure locale et de voyager en France. On a alors eu l’idée de partir littéralement avec notre bite et notre couteau », lance Mouts.

« On avait envie de croire qu’on trouverait cette générosité. Et elle a finalement dépassé nos espérances », souligne Mouts. Au fil de leurs pérégrinations, les deux voyageurs arrivent ainsi à se faire prêter ou donner une infinité de choses, des informations, des vêtements, des billets de ferry, ou une caravane… Sans compter les repas et nuits d’hébergement offerts.

Une expérience qui leur a fait prendre conscience des pouvoirs du don. « Cela a changé notre rapport aux gens. Lorsqu’on sort du système de l’argent, on se défait davantage de nos exigences, par exemple du confort d’un lit. Cela nous a aussi placés dans une position de gratitude qui rejaillit sur d’autres. Nous avons, notamment, rendu des services à des personnes qui ne nous donnaient rien. »

Mais, selon Mouts, faire l’expérience du don et d’une vie sans argent ne s’improvise pas pour autant. Mieux vaut procéder par étapes. « Nous ne sommes pas partis de suite tout nus et sans rien. Nous avons d’abord voyagé seulement en vélo ou en stop. Puis nous avons essayé de trouver des hébergements pour une nuit, puis une semaine. Ensuite, nous sommes partis sans sac de couchage, puis sans sac à dos…».

Et, selon lui, nul besoin d’aller aux quatre coins du monde pour tester les vertus de la générosité. « Il existe une multitude de façons d’échanger, par des coups de main, le simple fait d’écouter, de rompre la solitude de quelqu’un… L’important est de sortir de sa zone de confort, pas à pas. Pas des deux pieds d’un seul coup. Par exemple, on peut commencer par un petit exercice tout simple : sourire à un inconnu, engager une conversation sur un banc, donner une accolade… ». 

Après des années de vagabondages, Mouts est de retour dans une vie plus sédentaire et a retrouvé sa carte de crédit. Il avoue désormais se sentir « une aptitude plus grande à être présent lors de moments familiaux, à faire du bénévolat…»

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img