[Dossier] Utiliser l’hydrogène pour produire de l’électricité à domicile

Produire de l’électricité et de la chaleur à partir d’hydrogène pour les besoins énergétiques de sa maison est désormais possible. Grâce à la pile à combustible, celle de Pierre Mas à Ramonville est aujourd’hui à énergie positive.

hydrogène ramonville
© DR

 

Cela fait 20 ans que Pierre Mas, plombier-chauffagiste spécialisé dans les énergies renouvelables à Ramonville, applique à sa propre maison les méthodes qu’il préconise à ses clients pour diminuer sa consommation d’énergie. Dès 2007, il installe 40 m² de panneaux photovoltaïques, dont il revend la production à EDF. « Depuis, j’ai continué deob chercher tous les moyens de restreindre encore ma consommation sans renoncer à mon confort », explique-t-il.

En 2014, il place de nouveaux capteurs solaires destinés cette fois à l’autoconsommation. Pas suffisant pour atteindre l’indépendance énergétique : « Il restait une période d’hiver durant laquelle j’étais obligé d’acheter de l’électricité. » Pour combler les besoins non compensés par le solaire, Pierre Mas pense alors à la pile à combustible à hydrogène qu’il teste en tant que client-pilote. Raccordée à la chaudière, elle permet de transformer l’hydrogène présent dans le réseau de gaz naturel en électricité, via électrolyse. Un système non polluant, car sans combustion et produisant également de la chaleur. Pour 2 kWh de gaz achetés 14 centimes d’euro, la pile à combustible génère 750 Wh d’électricité et 1 kWh de chaleur, de quoi s’éclairer pendant une journée et se chauffer pendant une heure.

Depuis, la maison de Pierre Mas est à énergie positive et la pile à combustible est commercialisée. « Produire de l’électricité à partir d’hydrogène pour ses besoins domestiques, ce n’est plus expérimental. Et la demande est croissante », constate-t-il. Le dispositif coûte 16 000 euros en moyenne mais bénéficie d’aides et de crédits d’impôt. « Et puis c’est une économie sur le long terme. D’autant qu’on sait que le prix de l’électricité va augmenter », conclut Pierre Mas.

Dossier ” Tous gonflés à l’hydrogène ” :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.