[DOSSIER] Danse avec Parkinson

Par Valentin Grezet

Depuis trois ans, l’association Art Joie et Culture (AJC) propose des ateliers de danse créative à des personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Une activité physique, qui permet d’évacuer le stress, de s’amuser, d’oublier la douleur et de mieux bouger son corps.

Association ACJ Toulouse
® Franck Alix

« Dès le réveil, on a des douleurs, des raideurs, des tremblements… Des troubles de la motricité de façon générale », témoigne Murielle, atteinte de la maladie de Parkinson. « Ici, on oublie tout ça ! » Chaque vendredi, à la maison du quartier Pech-David de Toulouse, ils sont une petite dizaine à assister aux ateliers de danse créative dispensés par Mamé Yansane, fondatrice de l’association Art Joie et Culture (AJC) et initiatrice de ce projet, en collaboration avec France Parkinson. « C’est un moyen pour eux de rompre avec l’isolement et la dépression. À travers la stimulation musicale et la danse, ils retrouvent du plaisir à bouger. » « Et enfin, ils arrivent à mieux contrôler leur corps », explique-t-elle.

Si la danse améliore le bien-être des parkinsoniens, elle se révèle être aussi une solution d’accompagnement thérapeutique efficace. Mamé Yansane est ainsi régulièrement témoin d’effets concrets durant ses séances, notamment avec Jean-Pierre, un habitué des ateliers. « C’est l’un des participants les plus atteints. Il a une marche très aléatoire, on ne sait jamais quand il peut évoluer de façon autonome. Et environ un cours sur deux, il réussit à très bien se déplacer et à danser. C’est assez miraculeux. »

Des résultats impressionnants dus à un dépassement de soi dans l’amusement, selon la directrice de l’association AJC : « Grâce au plaisir de danser, ils oublient les symptômes de la maladie. Ainsi, ils vont au-delà de leurs limites corporelles. L’impact de la musique est vraiment très important dans ce processus. »

yourmove-danse.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.