Une Coopération pour vivre mieux au Mirail

VIVRE-ENSEMBLE. À l’initiative des trois principaux bailleurs sociaux de la région toulousaine, la coopération interbailleurs Coop’IB a pour mission de revaloriser le quartier du Mirail et de renforcer des liens entre les habitants. – Marie Larpent

mirail
© Frédéric Lancelot

Au Mirail, la coopération entre les bailleurs sociaux n’est pas nouvelle. « Le patrimoine de la Reynerie et de Bellefontaine est imbriqué, nous sommes tous voisins les uns des autres », explique Pascal Barbottin, directeur général de Patrimoine SA Languedocienne. Avec Les Chalets et Toulouse Métropole Habitat, ces trois bailleurs gèrent 3 636 logements à la Reynerie et Bellefontaine, soit près de 9 000 habitants. Depuis dix ans, ils échangent et s’entraident. Et désormais, ils formalisent leur coopération au travers d’une structure commune, Coop I.B. « Dans le logement social, on a un devoir d’accompagner les gens au-delà de la relation contractuelle », affirme Luc Laventure, directeur général de Toulouse Métropole Habitat. 52 actions ont ainsi été organisées depuis avril 2017 afin « de faire parler de ce quartier autrement que dans la rubrique faits-divers », souligne Jean-Paul Coltat, directeur général du groupe des Chalets. Des petits déjeuners et des ateliers ont été proposés, toujours avec l’aide du réseau associatif local. Le projet “Fenêtre sur foot”, auquel Coop’IB consacre un budget annuel de 6 900 euros, permet aussi à une centaine d’enfants de participer à plusieurs tournois. Enfin, des initiatives de sensibilisation au tri des déchets et de lutte contre le jet d’ordures par les balcons sont menées pour « faire comprendre aux riverains que le quartier leur appartient », précise Luc Laventure. Deux nouveaux projets devraient voir le jour en 2018. “Vrac” donnera aux habitants la possibilité de s’approvisionner en produits locaux ou bios vendus à prix coûtant. Quant au label Animons Bellefont’, il entend poursuivre sa valorisation de Bellefontaine autour du sport, de cafés et du jardinage.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.